Heureux dénouement dans la crise à l’IUG : Le SNESUP renonce à la grève après la satisfaction totale de ses revendications

101

Après avoir obtenu satisfaction totale concernant toutes ses revendications, le Comité Exécutif National du Syndicat National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (CEN-SUP) a suspendu son mot d’ordre de grève de 48 heures le mercredi 29 juin dernier.
En effet, le SNESUP prévoyait au niveau de l’IUG, cette grève de 48 heures pour le mercredi 29 et le jeudi 30 juin derniers. Ce qui n’aura finalement pas lieu car les protagonistes ont réussi à aboutir à un heureux dénouement. Et du coup, le mot d’ordre de grève a été levé par le comité exécutif du SNESUP.
Cette issue heureuse de la crise au niveau de l’IUG qui avait interrompu les cours pendant plus de quatre (4) mois est l’œuvre d’une commission de conciliation entre le syndicat et le gouvernement. C’est sous la houlette de cette commission que les deux parties ont trouvé un terrain d’entente le mardi 28 juin dernier à travers une rencontre au Ministère de l’Enseignement Supérieur.
Après d’intenses discussions, les deux parties sont parvenues à un accord pour mettre fin à la crise au niveau de l’IUG poussant le CEN-SNESUP à lever son mot d’ordre de grève prévu du mercredi 28 au jeudi 30 juin 2016.
Sur les deux (2) points de revendication du syndicat, il y a eu satisfaction totale sur un point. Ce point concerne la relecture des textes de l’UFP (IUG), les contrats sur les cours du soir et les arriérés d’heures supplémentaires de l’IUG. C’est la satisfaction de ce point qui a conduit à la suspension du mot d’ordre de grève du syndicat qui a appelé ses militants de l’IUG à reprendre les cours à partir d’avant-hier mercredi.
Quant au 2ème point, la commission de conciliation s’est dite incompétente selon le communiqué lu par le Secrétaire Général du CEN-SNESUP pour statuer là-dessus. Il s’agit de la démission du ministre de l’Enseignement Supérieur, Me Mountaga Tall et du Recteur de l’Université des Sociales et de Gestion de Bamako (USGGB), Samba Diallo.
La suspension de ce mot d’ordre de grève du CEN-SNESUP a eu lieu 24 heures après la marche des étudiants le mardi 27 juin dernier pour mettre la pression sur le Recteur Samba Diallo afin qu’il débloque la situation après quatre (4) mois de crise. Ils avaient à leur tête, le Secrétaire Général du comité AEEM, Abdoul Salam Togola dit Wily.
Selon nos sources, le département de l’Enseignement Supérieur, depuis l’arrivée du ministre Mountaga Tall entretient de bonnes relations de collaboration avec les syndicats. Aussi, sa disponibilité et son ouverture du dialogue lui ont toujours permis de résoudre les crises que connaissent les structures de l’Enseignement Supérieur.
Modibo Dolo
Source: Tjikan

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here