Mali : le secteur des mines paralysé

64

Au Mali, les travailleurs des mines sont en grève. Ils s'insurgent contre l'absence de plan social en cas de licenciement. Or les cas de licenciement sont assez fréquents.
Depuis le début de la semaine, toutes les neuf mines du pays sont fermées. Seul le service minimum est observé au niveau de l'administration.
Selon les syndicalistes la grève est observée à plus de 90%.

« Nous déplorons le fait qu'il n'existe aucun texte au Mali qui prévoit un plan social comme mesure d'accompagnement des travailleurs après licenciement. Dans les pays frontaliers comme la Guinée, l'Etat a prévu neuf mois de salaire pour tout salarié qui va être licencié pour cause économique » a déclaré Mamadou Daou membre du syndicat des mines.
Les grévistes dénoncent également la rupture du dialogue avec les autorités.

Contacter par la BBC, aucun responsable du ministère des mines n'était disponible.
Karim Berthé, chef de la division des mines à la direction nationale nous a déclaré qu'il n'y a pour l'instant aucune réaction officielle.
Il a également précisé que même sa direction est concernée par la grève et que les syndicalistes sont mieux placés pour donner des informations à la presse.
Selon toute vraisemblance les activités reprendront lundi prochain.

Les mines sont un secteur clé de l'économie malienne. Elles rapportent entre 250 et 300 milliards de Fcfa d'impôts par an et représentent 25 % des recettes de l'Etat.


Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here