Tombouctou: une attaque contre l’armée fait 4 morts

48

Une attaque contre les militaires qui sécurisent les travailleurs et le matériel de l’entreprise de construction de la route de Goundam a fait, mercredi, 4 morts et autant de blessés. Le quatrième militaire décédé a succombé hier à ses blessures. Les assaillants ont emporté deux véhicules équipés d’armes lourdes.

L’attaque s’est produite aux environs de 18h30 quand la relève militaire, qui se trouve à 25 km de Tombouctou, dans la zone de Tintelout, cherchait à se rendre à sa base à Acharane, à 45 km de la « Cité mystérieuse ».

Les assaillants ont choisi le lieu idéal pour leur attaque, après avoir, semble-t-il, observé les mouvements des militaires et connaissant l’armement qui équipe cette unité des Famas. Ladite unité dénommée ETIA Elou, avait déjà enregistré sur cette même route, dans nuit du 21 au 22 mai 2016, une autre attaque dont le bilan fut d’un soldat tué, quatre autres blessés et un véhicule enlevé.

Hier matin, dans la ville de Tombouctou, c’était la désolation, l’amertume et la terreur. « Nous ne comprenons plus rien. Quand ceux-là qui sont chargés de nous sécuriser sont harcelés tous les jours. Nous commençons à nous inquiéter. Au rythme où vont les choses, nous risquons de retourner dans les camps de refugiés ou à Bamako », a confié un habitant de Tombouctou qui a souhaité garder l’anonymat.

M. SAYAH


Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here