Investissement : le Mali vante ses « opportunités »

107

Le Mali est-il une destination favorable à l'investissement ? La réponse est « oui », selon le ministre chargé de la promotion de l'investissement et du secteur privé. Mais selon certains économistes, « il faut relativiser ce climat favorable ». Car, selon eux, « l'insécurité judiciaire et foncière, et la corruption dans l'administration » constituent des obstacles à l'investissement au Mali. Regard croisé.
La promotion de l'investissement et du secteur privé est sans doute l'un des défis de la relance économique post-crise au Mali. Le ministre de tutelle table sur des investissements rentables et appelle les opérateurs à investir. Selon lui, l'environnement malien offre « l'une des meilleures destinations ».
Kinimba Sidibé, ministre de la promotion de l'investissement et du secteur privé :
« Nous avons des créneaux porteurs d'investissement très rentables. Nous avons un environnement des affaires qui s'améliore de jour en jour. La possibilité de jouir de son bénéfice est réel. On peut transférer ses résultats où on veut, et nous avons des secteurs qui sont porteurs de croissance. Ces secteurs offrent aujourd'hui de véritables opportunités intéressants parce qu'il existe des marchés, des facteurs de production pour lesquelles nous avons des avantages comparatifs indéniables ».
Cet avais n'est pas partagé par certains économistes, qui invitent l'Etat à mieux s'impliquer contre la lourdeur administrative, la corruption et l'insécurité judiciaire et foncière dans notre pays. Cet économiste regrette que le climat de l'investissement au Mali ne soit pas favorable aux opérateurs nationaux.
Pr. Abdoulaye Niang économiste au Centre d'études stratégiques « Sène » :
« Le fait de laisser la liberté aux gens de venir investir chez nous parce que le climat est bon, et puis ils rapatrient tout ce qu'ils veulent, on est en train de déposséder le peuple malien de sa richesse. C'est pourquoi, on a de la croissance économique au Mali, mais ça ne se traduit pas par la prospérité. Donc, fondamentalement, le Mali est une destination bonne pour les étrangers, mais dangereux pour les Maliens. Ça, je vous le dis en connaissance de cause, parce que nous sommes investisseurs avant tout ».
La problématique du climat de l'investissement au Mali est donc loin d'être tranchée. Pour certains observateurs, la lutte contre les obstacles liés à l'investissement constitue un des défis de la gouvernance économique au Mali.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here