Les ministres Nango Dembélé et Samaké Migan à Sotuba : Sauvegarder le site du CRRA

129

Cette visite a permis aux ministres d’identifier les acquis, mais aussi les difficultés et menaces auxquelles est confrontée la recherche agronomique
Le Centre régional de recherche agronomique de Sotuba (CRRA) a reçu, vendredi dernier, deux visiteurs de marque. Il s’agit du ministre de l’Élevage et de la Pêche, Nango Dembélé, et du ministre de la Recherche Scientifique, Mme Assétou Founé Samaké Migan. Les deux membres du gouvernement étaient venus s’enquérir de l’état de la mise en œuvre des programmes d’élevage et de pêche du Centre. Ils ont été reçus dans la cour du CRAA par un groupe de chercheurs à la tête duquel se trouvait Bourama Dembélé, directeur général de l’Institut d’Economie rurale (IER).

Si les deux ministres se sont réjouis des capacités et de l’appui dont bénéficie l’IER en matière de recherche », ils ont parallèlement insisté sur l’impérieuse nécessité de protéger le CRRA, dont le site fait l’objet de pressantes convoitises.
Au cours de leur visite, les deux ministres ont pris la mesure de plusieurs programmes d’élevage dont ceux relatifs au bovin, à la volaille et au dromadaire notamment. Des acquis notoires sont à signaler concernant les programmes bovin et volaille. Des efforts sont aussi à fournir pour la vulgarisation des résultats.

« L’IER dispose de beaucoup de capacités et d’appuis en matière de recherche, surtout en ce qui concerne le programme bovin et volaille. Il faut faire un pont avec l’IER pour transférer une bonne partie de ces acquis sur le terrain auprès des utilisateurs. L’ambition de construire et de bâtir une industrie de lait et de viande au Mali n’est possible que s’il y a un lien étroit entre la recherche et les acteurs qui animent ses différentes chaînes de valeurs », a notamment indiqué le ministre de l’Élevage et de la Pêche, Nango Dembélé.

La visite a permis aux ministres d’identifier les acquis, mais aussi les difficultés auxquelles demeure confrontée la recherche agronomique: « il y a des problèmes en matière d’infrastructures, certains bâtiments ayant besoin d’être réhabilités. Alors qu’il était l’un de ceux qui faisaient la fierté du Mali dans la sous région, le programme bovin doit être aujourd’hui recapitalisé. Pour tout dire, « nous devons combler le déficit d’investissement constaté sur le terrain », a affirmé le ministre Nango Dembélé.

Pour sa part, le ministre de la recherche scientifique s’est réjouie d’avoir été associée à la visite qui lui a permis de constater de visu les acquis et les difficultés. Elle a insisté sur l’apport de la recherche au développement des produits, aussi bien en termes de qualité qu’en termes de quantité. La priorité des priorités demeure toutefois, selon elle, la préservation de « l’espace » du CRAA, aujourd’hui fortement menacé. « Nous allons conjuguer les efforts dans le sens d’abord de préserver cet espace qui est unique en Afrique de l’ouest… Je pense qu’avec la création du ministère de la Recherche Scientifique, les choses vont changer ; C’est là la volonté du président de la République. Aussi, allons-nous faire remonter l’information là où ça devrait l’être pour qu’on arrête de menacer cet espace », a martelé Mme Assétou Founé Samaké Migan.

Le ministre a également évoqué la nécessité de doter la recherche agronomique en infrastructures et en ressources humaines. « Nous devrons renforcer la recherche en termes d’infrastructures, car nous avons constaté que les laboratoires ont besoin de matériels de recherche. Il y a aussi un fort besoin de recrutement. La ressource humaine, c’est la première ressource. Il en faut ici non seulement en quantité, mais aussi en qualité. On ne pourra pas tout faire maintenant, mais nos deux ministères vont travailler en intelligence pour mettre en place un bon programme de renouvellement et de renforcement du matériel de recherche. Nous allons aussi voir comment mettre en place un bon programme de recrutement, en fonction des priorités », a ajouté le ministre Assétou Founé Samaké Migan.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here