Mali : le chef rebelle Hama Founé Diallo dépose les armes

205

Hama Founé Diallo veut résolument s’inscrire dans le processus de paix au Mali. A cet effet, ce chef rebelle et ses 300 combattants du MDP ont décidé de déposer les armes, selon RFI. La région de Mopti, leur fief, sera le théâtre de cette opération de démobilisation à laquelle le gouvernement malien adhère pleinement.

Hama Founé Diallo rentre dans la République

Hama Founé Diallo vient de surprendre partenaires et adversaires. Cet intrépide seigneur de guerre du Mouvement pour la défense de la Patrie (MDP) a décidé de démobiliser ses troupes. Pour ce faire, il se rend, aujourd’hui, à Mopti afin d’appeler ses 300 combattants à adhérer à sa nouvelle vision. Se posant comme farouche défenseur de la cause peule, il entend ainsi attirer l’attention des autorités sur les difficultés actuelles que traverse sa communauté. Ainsi, interpelle-t-il le gouvernement malien à se pencher sur l’insertion socioprofessionnelle des siens afin de mettre fin à leur enrôlement par des groupes jihadistes.

Cette décision a été saluée à sa juste valeur par le président IBK et l’ensemble de son gouvernement. Le désarmement annoncé de ce groupe armé du centre malien est un signal fort envoyé aux autres groupes. Le processus de paix tel que prévu par l’accord de paix d’Alger est, tant bien que mal, en train de suivre son cours. Mais d’aucuns émettent d’ores et déjà de sérieuses réserves quant à la sincérité de l’acte posé par Hama Founé Diallo. Pour eux, ce chef rebelle avait été très actif aux côtés des groupes rebelles lors de la guerre du Liberia. Il ambitionnerait purement et simplement d’intégrer le nouveau gouvernement annoncé par Ibrahim Boubacar Keïta.

Quoi qu’il en soit, le processus de paix est un jeu de compromis. Si faire des concessions aux groupes armés pouvait permettre de ramener la paix au Maliba, tant mieux…

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here