Habib Sissoko a la journée olympique 2016 : « Nous tiendrons notre jeunesse engagée dans la reconquête de la paix et la cohésion pour notre belle nation »

96

A l’occasion de la Journée olympique 2016 célébrée le 25 juin dernier sur le Boulevard de l’Indépendance, le président du Comité national olympique et sportif du Mali, Habib Sissoko, a prononcé un discours qui a retenu l’attention de plus d’un dont celle des invités d’honneur, le Professeur Dioncounda Traoré, ancien président et Madame Kéïta Aminata Maïga, Première dame. Il a notamment prêché la paix, la cohésion sociale et la réconciliation.
« Chaque année nous nous donnons rendez-vous en ce lieu de célébration de la création du CIO (le Comité International Olympique).
Chaque année, à la même période, nous nous retrouvons à la fête de l’olympisme, à la fête de ce que nous avons en commun et qui donne un sens à notre engagement sportif.
A cette occasion je suis ravi de recevoir parmi nous deux invités de marque : le Professeur Dioncounda Traoré, soutien indéfectible du cyclisme malien et Madame Kéïta Aminata Maïga, défenseur infatigable de la cause de l’Olympisme.
Je me fais aussi le devoir de vous saluer, vous qui êtes venus ici, avec votre dévouement sincère et votre enthousiasme.
A toutes et à tous je souhaite la bienvenue.
Vous administrez la preuve que vous comprenez parfaitement la signification du mouvement olympique.
En effet, nous ne sommes pas dans un simple évènement sportif :
Nous sommes dans la perpétuation du projet éducatif né de l’initiative de l’aristocrate français le Baron Pierre de COUBERTIN, projet qui prit corps un 23 juin 1894.
Nous sommes dans la manifestation du vaste mouvement social qui favorise le développement humain et la compréhension universelle.
Pour le CNO du Mali, nous sommes dans la recherche d’équilibre et de repères pour tous, en général, et pour notre jeunesse, de façon particulière.
Nous garderons notre jeunesse saine d’esprit et de corps en vue de l’exécution des tâches de développement.
Nous tiendrons notre jeunesse engagée dans la reconquête de la paix et la cohésion pour notre belle nation.
Quoi de plus noble que la recherche de l’excellence dans notre propre réalisation et pour le rayonnement de notre pays.
Quoi de plus naturel que la protection de notre cadre de vie,
Dans le respect de soi-même et d’autrui, quoi de plus humain que l’amitié entre les hommes et entre les peuples et le combat de l’égalité des genres.
Assurément, la culture des valeurs olympiques constitue notre humanité. Elle est un acte de résistance à notre monde complexe et conflictuel. Elle est au quotidien et individuellement, une culture de la citoyenneté.
Nous ne nous lasserons pas de rappeler les effets bénéfiques du sport sur la santé. Il a été révélé que « l’augmentation du nombre de pas moyen dans la journée entraînerait une baisse significative de la tension artérielle ».
Alors marchons, car marcher c’est apprendre ; marcher c’est créer. La marche permettrait à l’inconscient de dégager les solutions créatives.
Le 20 janvier 2016, nous avons initié la grande marche populaire, la marche du samedi (Sibiri Togoma) ; Nous devons la faire entrer dans nos mœurs. Pour cela, organisons-nous dans nos services, dans nos garnisons, dans nos écoles, dans nos quartiers, au sein de nos associations amicales et fraternelles.
Messieurs les membres des Associations et groupement sportifs.
Chers athlètes,
Faisons de ce temps festif, le moment de soutien aux actions salvatrices du gouvernement de la République en faveur de la paix et la réconciliation nationale.
Faisons de ce temps de communion le porte-voix pour remercier notre Sponsor officiel (SOTELMA/MALITEL), notre sponsor Gold (PMU-MALI) et tous les partenaires du sport malien.
D’une fête à une autre, et d’ici, notre regard et notre pensée sont rivés sur les Jeux Olympiques d’été de Rio de Janeiro. Les J.O constituent l’un des évènements sportifs les plus populaires au monde. Ils sont la manifestation des espoirs portés par l’olympisme. Par la grâce de Dieu et la volonté du Gouvernement de la République, le Mali sera au rendez-vous. Notre jeunesse participera à la fête de l’humanité.
D’une année à l’autre le CNO du Mali accroît son rôle social. Aujourd’hui, ses actions touchent l’ensemble de la communauté sportive nationale et les opportunités qu’il offre galvanisent les énergies de la jeunesse.
Il me semble essentiel, en ma qualité de Président du Comité National Olympique et Sportif du Mali, de travailler au renforcement de cette influence. J’en fais ma mission, avec votre accompagnement ».
Recueillis par Sékou Tamboura

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here