Remise de prix à la mairie de la commune VI : Un véritable désaveu pour l’AJPM

97

Ils sont jeunes et doivent avoir des ambitions, du bon comportement pour leur réussite afin de pouvoir répondre aux défis de l’avenir. Malheureusement, l’Association des Jeunes Perdus (pardonnez patriotes) du Mali est une association d’arnaque. La preuve fut établie ce samedi lorsqu’elle organisa une cérémonie taillée sur mesure. Dont l’objectif n’était autre que de nuire à l’indéboulonnable, l’incontournable et le sauveur de la commune, Souleymane Dagnon.

En commune VI, tout le monde pensait qu’il était impossible de mieux gérer. Puisque depuis l’avènement du multipartisme, la quasi-totalité des maires de cette commune ont fini par être désavoués, destitués ou mis en prison.

Elu à la surprise générale, Souleymane Dagnon est devenu une référence de maire à Bamako. Ses projets et réalisations sont devenus des exemples à copier et à adapter aussi bien à Bamako qu’à l’intérieur jusqu’au-delà des frontières du Mali. C’est à cet homme que de jeunes sans ambition en mission commandée ont voulu nuire. Mal leur a pris, ils ont vite été mis dans leurs petits souliers par une population déchainée.

LES FAITS

Ce samedi 09 juillet, par l’intermédiaire du maire Souleymane Dagnon saisi par une association dénommée AJPM (Association des Jeunes Premiers du Mali), les habitants de la commune sont massivement sortis. C’était pour voir décerner des prix de reconnaissance d’efforts inlassables fournis pour le développement de la commune, et du Mali. D’initiative patriote, l’événement tourne au fiasco. Voulant forcer son destin, un des adjoints de Dagnon était à la base de cet événement. Il voulait nuire au maire devant une population digne et mieux avertie. Alors, malheur aux diables.

Appelé pour son discours, le jeune Lassana Diarra, pourtant avec une initiative salutaire, tombe très bas. Il divague et finit par se faire désavouer et huer par une foule nombreuse. Venu pour décerner des prix de reconnaissance, il tombe dans le jeu de Adama Doumbia, plus royaliste que le roi. Alors, Lassana ne fera que les éloges de ce dernier en lui attribuant presque tous les prix avec des commentaires plus qu’insensés.

Finalement, tout le monde était ébahi. Le 1er adjoint au maire Silamakan Koné et le maire Souleymane Dagnon bien qu’étant les principaux organisateurs et parmi les récipiendaires n’en revenaient pas. Cependant, ils sont restés humbles.

A la fin de l’événement, la presse a vite rencontré le maire Dagnon. Il s’est dit indigné et déçu de l’attitude du jeune Diarra qui doit penser à son avenir et non rentrer dans le jeu politique pour se faire griller dès son jeune âge. Pour le maire, l’initiative de l’association est salutaire mais son président est tombé très bas en voulant se substituer aux acteurs politiques.

Boubacar DABO


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here