Agression d’un militaire à Yelimané : La levée de l’immunité du député Gassama à l’ordre du jour

97

Décidemment, le titre de député est en passe de rendre fou l’élu URD de Yélimané. L’homme se signale toujours dans la négativité par ses faits et gestes. Il est encore une fois dans le viseur de la justice. Et pour cause.

Le député élu sous les couleurs de l’Union pour la République et la démocratie (URD), Mamadou Hawa Gassama, s’est bagarré avec un porteur d’uniforme le 1er jour des épreuves du DEF dans le cercle de Yélimané. Pour la simple raison que son véhicule était mal garé et encombrait la chaussée. Un taxi dans lequel se trouvait un militaire s’est garé. Le militaire est descendu pour lui dire de bien garer son véhicule. Quand il est remonté dans le taxi pour continuer son chemin vers Yélimané, le député l’a pourchassé avec son véhicule. Arrivé au poste de contrôle, le taxi s’est immobilisé pour remplir les formalités d’usage. Entre temps, le porteur d’uniforme, l’occupant du taxi, est descendu pour aller saluer ses collègues gendarmes de service. Le député Gassama le poursuivit et alla le saisir au collet pour lui administrer des coups de poings en présence d’un de ses collègues, car les autres étaient de service dans les centres du DEF. Le militaire n’a pas réagi à la provocation de son agresseur, car informé que ce dernier est un     député. L’information est remonté jusqu’au département de la Justice. Et le ministre informé a demandé au Procureur de la République de Yélimané de faire un rapport détaillé de l’incident ayant opposé les deux personnes. Le rapport est disponible depuis le 20 juin dernier. L’objectif du ministre était de demander la levée de l’immunité parlementaire du député afin que l’enquête soit menée jusqu’au bout, puisqu’il est interdit d’agresser un porteur d’uniforme sur son lieu de travail. Et pour ce faire, le département est engagé à poursuivre l’affaire jusqu’au bout. Ainsi, l’on se dirige vers la demande de levée de l’immunité du député Gassama qui n’est pas à sa première frasque. En tout cas, notre député bagarreur de l’Assemblée nationale passera encore un sale temps dans les prochains jours.

Paul N’GUESSAN


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here