Sécurisation et gestion des marchés : 340 membres du Collectif des Associations des Marchés de Bamako reçoivent des compétences opérationnelles

55

Après dix (10) jours de formation portant sur des volets de sécurité,  de l’organisation et de la gestion des marchés, 340 membres actifs du Collectif des Associations des Marchés de Bamako (CAMB) ont reçu leurs attestations et kits d’insertion le samedi 9 juillet dernier au Gouvernorat du District de Bamako. La cérémonie était parrainée  par la première Dame, Mme Keita Aminata Maïga. C’était en présence du ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Mahamane Baby, du Gouverneur du District de Bamako, Mme Sacko Ami Kane, du président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM), Youssouf Bathily et du président du Collectif Salif Sympara.

C’est un projet fédérateur d’une valeur de 39,7 millions FCFA qui marque ainsi la volonté des plus hautes autorités du pays de ne pas s’accommoder de la médiocrité en faisant la promotion de l’excellence dans tous les segments de la vie socio-économique.

Cette formation a concerné les principaux marchés de Bamako grâce à l’appui de la Première Dame et à son plaidoyer auprès du Fonds d’Appui à la Formation et à l’Apprentissage (FAFPA).  Les thématiques ont porté sur ‘’les techniques d’assainissement des marchés’’ au profit de 100 bénéficiaires, ‘’les techniques de sécurité des marchés contre les incendies’’ au profit de 200 bénéficiaires et ‘’les techniques de Gestion organisationnelle’’ au profit de 40 bénéficiaires. Un motif de satisfaction pour le président du CAMB, Salif Sympara qui a remercié vivement tous ceux qui ont contribué, de près ou de loin, à sa réussite.

Pour sa part, le ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle Mahamane Baby a  félicité le Collectif des Associations des Marchés de Bamako qui, selon lui,  a très tôt réalisé que la gestion environnementale passe aussi par des questions transversales liées à la formation et au renforcement des compétences opérationnelles des acteurs  des Marchés qu’ils sont.

« Le projet 2016 visant la formation des membres du CAMB a la particularité d’être fédérateur et dont les effets immédiats en termes d’emplois et de revenus, sont notamment perceptibles dans sa dimension Genre », a soutenu le ministre qui a exhorté les bénéficiaires à faire bon usage des compétences et des kits acquis.

Rappelons que c’est depuis 2005 que  le FAFPA soutient le projet de formation des agents de sécurisation de la ville de Bamako dans le cadre du Projet de Développement Urbain-phase 2 ainsi que le Projet de formation de la Brigade d’Assainissement de Bamako (BABA).

Daniel Kouriba


Maliweb