Malaise au sein de la majorité présidentielle: l’ADP-Maliba se dit trahi et suspend ses activités

87

Ainsi en a décidé le Comité exécutif du parti Alliance démocratique pour la paix (ADP-Maliba) le mardi 12 juillet dernier, au cours d’un point de presse à son siège. Cette décision fait suite, selon le Président du parti, à un constat de frustration à tous les niveaux du parti.
Ladite conférence était animée par le Président Amadou Thiam, assisté de plusieurs membres du bureau national.
D’entrée de jeu, Thiam a égrené une kyrielle de griefs à l’encontre du Président IBK et de la majorité présidentielle. Selon lui, c’est une motion pour le retour aux fondamentaux de leur engagement signée de certaines structures du parti qui est à l’origine de la décision du Comité exécutif.
Cette motion appelle à la redéfinition de la ligne politique du parti, notamment sur le sens de son appartenance à la majorité présidentielle, a dit le Président.
Amadou Thiam estime que la majorité présidentielle s’est éloignée des engagements pris à l’endroit de nos compatriotes. Ce qui, à ses dires, a plongé le peuple malien dans le doute par rapport à l’avenir et la pérennité même de la nation malienne.
Il soutient que les engagements pris contrastent avec la réalité actuelle, car la majorité présidentielle a montré ses limites dans la mesure où elle a échoué à faire de son cadre de concertation un espace démocratique de débat sur les questions d’intérêt national. Le leader de l’ADP-Maliba a également fustigé l’absence de consultation de la CMP et les méthodes de gouvernance actuelles qui, selon lui, constituent des menaces réelles pour l’avenir du Mali. Thiam a indiqué que même le Président IBK n’est pas accessible alors que la situation générale du pays est inquiétante à bien des égards. A ce titre, il a souligné que le processus de paix est à la traine, l’économie nationale ne profite pas aux populations, l’image du pays est écornée par des scandales à répétition restés impunis et le fait politique est complément ignoré.
Face à ce constat, l’ADP-Maliba, par la voix de son Président, décide de suspendre ses activités au sein de la majorité présidentielle et d’engager des consultations de sa base pour la conduite à suivre.
Le Président Thiam rassure que son parti ne veut pas être complice de ce qu’il qualifie de dérive et assume pleinement son devoir et son rôle de sentinelle de la démocratie et du développement durable du Mali et reste résolument engagé à défendre les idéaux qui ont présidé à la création du parti.
Harber MAIGA

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here