A peine nommé ministre de la Justice, des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux Me Mamadou Ismaïla Konaté sème la panique dans les tribunaux

198

Le lundi 11 juillet dernier a eu lieu la passation de service entre le ministre de la Justice, des Droits de l’Homme sortant, Mme Sanogo Aminata Mallé et son successeur Me Mamadou Ismaël Konaté. A peine cette passation faite, le nouveau ministre s’est rendu sur le terrain.
Ces premières sorties du ministre sur le terrain ont été sa visite surprise à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako, à Bollé femmes et mineurs le même jour. Il a effectué une autre visite surprise le lendemain. C’est-à-dire, le mardi 12 juillet dans les juridictions de Bamako. Le constat fait par le ministre Konaté est le grand absentéisme au niveau de ces services.
En effet, juste après la passation, Me Mamadou Ismaïla Konaté a fait embarquer ses collaborateurs dans le bus du département y compris lui-même pour une destination inconnue.
C’est seulement à l’approche de la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako après que le chauffeur ait garé le véhiculé que certains ont connu la destination.
Cette visite surprise a permis au tout nouveau Garde des Sceaux de constater les réalités précaires dans cette prison car les responsables n’ont pas eu le temps de masquer certaines réalités comme ils ont l’habitude de le faire lorsque des officiels se rendent sur les lieux.
L’Etape de la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako a été suivie de celle de Bollé femmes et mineurs. Il a fait toutes ces visites dans le bus avec les cadres de son département.
De retour de ces visites, la même journée, le ministre Konaté s’est retrouvé avec son personnel pour faire la restitution de cette visite.
Le ministre Me Mamadou Ismaïla Konaté a dénoncé les conditions de détention dans les prisons qu’il a visitées surtout à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako. Avant d’annoncer les mesures qu’il va prendre pour y remédier. Selon Me Konaté, ces prisonniers sont avant tout des êtres humains qui méritent une certaine dignité. Il a mis les responsables des associations de défense des droits de l’Homme présents dont Me Kadidia Sangaré devant les faits en les invitant à plus de vigilance et d’actions pour mettre fin à certaines violations des droits des prisonniers. Il a exprimé sa disponibilité à travailler avec ces associations pour toutes les actions tendant à diminuer les violations des droits de l’Homme surtout dans les prisons.
Le ministre Konaté indigné par le grand absentéisme dans les tribunaux
Après l’étape des prisons, le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux Me Mamadou Ismaïla Konaté a effectué des visites inopinées, le lendemain 12 juillet dernier, dans les six juridictions (6) (tribunaux) de Bamako. Cette étape lui a permis de découvrir un autre visage de la justice malienne. Il s’agit de l’absence, sans justifications, de beaucoup de responsables dont il a pris les noms. Cette visite s’est terminée dans les bureaux de ses collaborateurs présents.
Et depuis ces visites inopinées, c’est le sauve-qui-peut dans les tribunaux car le ministre Konaté entend mettre fin à certaines pratiques qui sont légion dans ce secteur.

Modibo Dolo

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here