Formation du nouveau gouvernement : une équipe de mission !

110

Dans l’esprit de l’accord d’Alger, le président de la république son Excellence Ibrahim Boubacar Keïta, vient d’opérer pour la cinquième fois et cela en trois ans d’exercice du pouvoir, un remaniement ministériel.
Cette fois, c’est un gouvernement d’ouverture, regroupant les groupés armés, la société civile et les hommes politiques, dirigé par Modibo Keïta, qui a été mis en place. Dans cette nouvelle équipe gouvernementale, le nombre de femmes a augmenté, passant de cinq dans le précédent gouvernement à huit. Ce nouvel attelage gouvernemental semble avoir du tonus, contrairement au précédent, pour relever certains défis.
L’actuel gouvernement, qui est composé de 34 membres, a la lourde responsabilité de mener en si peu de temps de relever les défis et de conduire le bateau Mali à bon port. C'est-à-dire mettre le Mali sur les rails d’ici 2018. Certes les défis à relever sont énormes, mais pas insurmontables pour ce nouveau gouvernement qui regorge d’hommes et de femmes aux compétences avérées.
Si l’on considère que certains hommes et femmes ont fait leur entrée dans ce gouvernement à la place qu’il faut, il est inadmissible qu’l ne soit pas à la hauteur de ses missions.
Ce gouvernement de Modibo doit impulser une nouvelle dynamique, pour sortir le Mali de l’ornière. Il doit tout mettre en œuvre pour créer une confiance entre lui et les populations, qui, aujourd’hui, ne croient plus en leurs gouvernants du fait des nombreux scandales qui ont émaillé les précédents gouvernements. Pour gagner l’estime des Maliens et faire renaitre la confiance, cette nouvelle équipe gouvernementale doit abattre un travail d’Hercule. Surtout que l’une des tâches et non des moindres du gouvernement sera la mise en œuvre de l’accord d’Alger, gage de la stabilité du Mali.
L’équipe de Modibo Kéita devra travailler à recoudre le tissu social déchiré par la crise de 2012, battre des ailes pour booster le développement socio-économique et culturel du Mali tant attendu par les Maliens. Déjà, lors de la première rencontre du nouveau gouvernement , le président IBK a fait savoir aux nouveaux et anciens ministres que seules leurs compétences leur ont permis de rester ou entrer dans le gouvernement. En outre, que ce gouvernement devra tout mettre en œuvre pour répondre aux aspirations du peuple. Ceci étant, l’équipe de Modibo Kéïta doit aller au charbon pour relever les défis qui les attendent. La mission n’est impossible, il faudra juste une volonté politique pour accélérer les choses et permettre au Mali de renouer avec la stabilité.

Pachi Traoré

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here