Youssouf Bathily dit Ras Bath, Porte-Parole du CDR : « Le Premier ministre est aujourd’hui la plus grande déception du peuple malien »

100

C’était le jeudi  7 juillet dernier au Carrefour des Jeunes de Bamako, à la faveur d’un point de presse animé par le porte- parole  du Collectif de la Défense de la République, Youssouf Bathily dit RAS BATH. Il n’a pas craint de déclarer que le Premier ministre Modibo Kéïta est aujourd’hui la  plus grande déception du peuple malien.  .

Le Collectif de la Défense de la République a pour mission   de veiller sur la marche de la République.

Conscient de cette mission  noble, juste et équitable, le collectif est arrivé à évaluer les résultats des politiques dans tous les domaines  la conclusion est que c’est désastreux.

Le porte- parole a dénoncé les manquements graves du  Premier  ministre Modibo Keita, Chef du Gouvernement lors de ses derniers voyages en Algérie et au Maroc, pour avoir constaté  le  non reversement  de ses frais d’hébergement, de restauration et d’hospitalisation décaissés par le trésor public pris en charge par le pays hôte. Le PM a été pris en flagrant délit de malhonnêteté. Un cas patent : Le  voyage du PM en Algérie pour raison de santé, l’Etat malien avait mis à sa disposition les frais de restauration et d’hébergement  dans un hôtel chic à 5 étoiles et ses frais d’hospitalisation, en plus des frais des cinq personnes qui l’ont accompagné pour la circonstance. Le hic, c’est qu’une fois arrivé à Alger, les autorités algériennes ont offert un hébergement à leur hôte en lieu et place du privé  près de l’hôtel Orsay où se tenaient les négociations inter-maliennes.

La République Populaire d’Algérie a pris en charge tous ses frais durant son séjour. Après son rendez-vous médical, au lieu d’affréter l’avion Présidentiel malien, le PM a pris air Algérie pour son retour au bercail à coûts de millions aux frais du contribuable malien.

Quand le PM est revenu, il n’a reversé aucun fonds au trésor public. Et pourtant, ses charges avaient été supportées par le pays hôte.

De ce fait, « nous demandons au Premier ministre de  reverser sans délai les fonds qui ont été mis à sa disposition lors de ses voyages en Algérie et au Maroc et d’autres voyages effectués  cours de sa présence à la primature. « Nous  exigeons, par conséquent, sa démission sans condition de ses fonctions de PM pour détournement de deniers publics. Nous exigeons le remboursement intégral de tous les frais non utilisés durant ces voyages. Nous demandons à toutes les organisations de la société civile, ayant pour objet la lutter contre la corruption, de porter plainte contre le Premier ministre pour abus de confiance et détournement de denier public. Nous demandons aussi au Procureur Général près la Cour d’Appel de Bamako d’ouvrir une enquête contre cette pratique peu orthodoxe », a-t-il recommandé.

Le Premier ministre n’a ni fourni les factures justifiant de l’utilisation de ces fonds ni reversé ces fonds au trésor public, comme l’a toujours  fait  Moussa Mara, a encore fait remarquer Ras Bath. Non sans conclure que « la reconduite du PM après ce fait est la prime à la médiocrité et un acte de continuité de l’immoralité publique ».

    Mamadou Sissoko            


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here