Les Turcs se dressent contre la tentative de putsch d’une junte militaire

221

Un coup de force militaire a provoqué un séisme politique en Turquie. La tentative de putsch dirigé par une junte militaire a été rapidement repoussée. Le président de la République et la classe politique ont appelé le peuple à se rassembler derrière les autorités légitimes et la démocratie. 

La démocratie turque vient de subir une turbulence. Une poignée de militaires ont tenté de mettre à bas le pouvoir démocratiquement élu du président de la République Tayyip Erdogan et de son gouvernement.

Des chars ont circulé sur les routes d’Istanbul, ils ont ouvert le feu aux abords du parlement à Ankara et des tirs ont été entendus à l’aéroport Atatürk d’Istanbul. Des hélicoptères et des avions militaires ont même survolé la capitale.

Un communiqué diffusé de force sur la chaîne publique TRT par un “conseil national de paix” a parlé d’une prise du pouvoir pour “protéger l’ordre démocratique et les droits de l’homme” alors que le chef d’état-major Hulusi Akar a été pris en otage au quartier général de l’armée.

Le chef de l’Etat Tayyip Erdogan s’est rapidement exprimé sur les chaînes pour appeler le peuple à se rassembler et à descendre dans la rue. Il a promis de juger dans les plus brefs délais les auteurs du putsch.

“Certains individus ont entrepris une action illégale sans l’aval de la chaîne de commandement”, a déclaré le Premier ministre Binali Yildirim. “Le gouvernement élu par le peuple reste en fonction. Ce gouvernement ne partira que lorsque le peuple lui dira de le faire”, a-t-il assuré.

Les Turcs sont descendus en masse pour protester contre un coup de force alors que le parlement s’est réuni d’urgence. Les deux leaders de l’opposition, Kemal Kiliçdaroglu et Devlet Bahçeli, ont déclaré soutenir les autorités légitimes.

ZAMAN FRANCE


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here