Gestion de Kidal au Mali: un accord signé entre la CMA et la Plateforme

148

Au Mali, un accord a été signé entre la CMA et la Plateforme, composée notamment des touaregs du Gatia. Un conflit opposait depuis plusieurs mois les deux groupes armés dans la gestion de la ville de Kidal, dans le nord du Mali. Un consensus a finalement été trouvé sous l'égide du Premier ministre nigérien qui avait fait venir les deux délégations à Niamey. Un compromis qui devrait enrayer l'escalade de la violence.

Après trois jours de négociation, un compromis a finalement été trouvé entre la délégation de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) qui tient militairement la ville de Kidal depuis 2012 et la Plateforme, notamment les combattants du Gatia. Ces derniers, dirigés par le général Gamou, dont les relations avec Bamako sont glaciales, bousculent depuis des mois les intérêts de la CMA à Kidal. Il fallait donc trouver un arrangement en attendant le déploiement des autorités intérimaires.

Les deux entités sont finalement tombées d'accord. Elles partageront la gestion administrative de Kidal. Plus important encore, comme le Gatia le réclamait, la coopération sera également valable dans le domaine sécuritaire. Autrement dit, des combattants du Gatia seront aux côtés des combattants de la CMA sur les checkpoints et associés à la sécurisation de la ville.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here