AMO : L’expérience malienne intéresse la Cote d’Ivoire

85

Le ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Hamadoun Konaté, a reçu vendredi dernier dans les locaux de son département, une délégation ivoirienne venue s’imprégner de l’expérience malienne en matière d’Assurance maladie obligatoire (AMO). La délégation était conduite par le ministre ivoirien de l’Emploi et de la Protection sociale, Moussa Dossou.
En souhaitant la bienvenue à son homologue ivoirien et sa délégation, Hamadoun Konaté s’est réjoui de cette visite et a salué l’initiative de la Côte d’Ivoire. Il a expliqué que l’Institut national de prévoyance sociale est l’organe de protection sociale le plus ancien dans notre pays. La Caisse malienne de sécurité sociale, initialement appelée la Caisse des Retraites, a ensuite été créée pour s’occuper des fonctionnaires. Tandis que l’INPS couvre les travailleurs du secteur privé et des contractuels de l’Etat.
La Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM), créée pour assurer la couverture maladie universelle, est contributive. Il y a également l’Agence malienne d’assistance médicale (ANAM) qui n’est pas contributive. Le gouvernement met des fonds qui doivent être utilisés pour faire face aux besoins de ceux qui ne peuvent pas payer. Cette assistance est limitée dans le temps et une carte est délivrée pour une période de douze mois, a expliqué le ministre Konaté.
Le directeur de la CANAM, Ahkoundio Luc Togo, a fait une présentation détaillée du régime d’Assurance maladie obligatoire, avant de conduire les hôtes ivoiriens pour une visite à l’Hôpital Mère-Enfant Luxembourg. La délégation ivoirienne a pu visiter aussi le service AMO de l’INPS et la pharmacie « Bougie Ba ».
A l’issue de la visite, le ministre ivoirien de l’Emploi et de la Protection sociale a tout d’abord remercié le chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keita pour avoir accepté de recevoir les ministres de l’espace UEMOA, présents à Bamako pour la 7èmeconférence des ministres de la Formation professionnelle et de l’Emploi. Pour Moussa Dosso, la question de l’emploi dans l’espace UEMOA, dans les pays CEDEAO, sur le continent africain, même dans le monde, est une véritable préoccupation pour les gouvernants. Car il s’agit de réfléchir et de trouver des solutions aux problèmes de l’emploi dans le monde entier.
Moussa Dossou s’est réjoui ensuite de la décision du président Ibrahim Boubacar Keita de soutenir auprès de ses pairs chefs d’Etat de l’UEMOA, les solutions proposées lors des travaux de Bamako.
Le ministre ivoirien a expliqué qu’en plus de cette mission de travail et de concertation avec ses pairs de la formation professionnelle et de l’emploi, il avait le souci de s’enquérir de l’expérience malienne en matière de couverture maladie universelle. La Côte d’Ivoire est actuellement en train de travailler à la mise en place de la couverture maladie universelle, soulignera-t-il.
Moussa Dossou s’est réjoui de cette visite qui a permis à sa délégation de partager l’expérience du Mali. Il a assuré que les solutions maliennes permettront de réussir le démarrage de la couverture maladie universelle en Côte d’Ivoire et d’éviter les problèmes que les Maliens ont connus.

A.D.SISSOKO
Source: Essor

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here