Fille du propriétaire de l’immeuble Sahel vert Alou Yatassaye : Fanta se fait voler sept millions de Fcfa dans le bureau de son père

71

Mardi dernier, pendant qu’une forte pluie s’abattait sur Bamako dans l’après-midi, les limiers du Commissariat du 1er arrondissement étaient en train de s’activer à l’intérieur et aux abords de l’immeuble Sahel vert situé tout prés du Grand-marché de Bamako, pour tenter de retrouver le présumé voleur qui aurait subtilisé les billets en euro et dollars d’une valeur de 8 millions de nos francs

Il nous revient que Fanta Yatassaye, la fille du propriétaire de l’immeuble Sahel vert, est arrivée mardi dernier dans l’après-midi au bureau de son père situé à l’étage de l’immeuble, avec sa pochette remplie de billets de banque, plus précisément des devises d’une valeur de 8 millions de francs Cfa.

Prise soudain par le besoin d’aller honorer les toilettes, elle s’est délestée de sa pochette et son téléphone restés sur la table. A son retour, quelques minutes après, la pochette avait disparu et elle criait à haute voix pour demander si personne n’avait vu quelqu’un entrer dans la place à son insu. Devant les réponses négatives qu’elle recevait, elle ne pouvait s’empêcher d’alerter le commissariat du 1er arrondissement qui se trouve tout juste à côté.

Arrivés sur les lieux, les limiers ont commencé à interroger les personnes rencontrées sur les lieux et dans les environs. Dans la confusion générale, beaucoup de personnes ont été embarquées pour un interrogatoire dans les locaux de la police du 1er arrondissement. Il y avait tellement de gens interpellés que le véhicule des limiers ne suffisait pas pour les transporter. Même la voiture de la victime, une Toyota Avensis, a servi de moyen de transport en direction du poste de police.

Il fallait voir le grand remue-ménage causé par cette affaire dans cet immeuble surpeuplé, en cette après-midi pluvieuse de mardi dernier. Il pleuvait effectivement des cordes, mais cela n’a pas empêché les policiers de faire leur travail. Il fallait intervenir très vite. Alou Yatassaye, le propriétaire de l’immeuble Sahel vert et père de la victime, Fanta, absent du pays, a été informé par téléphone. Depuis la France où il se trouve, il a demandé à sa fille de laisser tomber et de s’en remettre à Dieu. Une sage décision car au vu du démarrage de l’enquête, au cours de laquelle même un vieil homme a été embarqué avec son enfant puisqu’ils étaient présents dans l’immeuble, l’atmosphère commençait à se détériorer alors que le bailleur, Alou Yatassaye est très apprécié dans l’entourage.

Cheick DIARRA

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here