Gamou : Sa vision au-delà du Mali

96

La question Gamou domine l’actualité nationale. Son retour au bercail, Kidal, suivi des affrontements sanglants sinon meurtriers entre son groupe le Gatia et une aile de la Coordination des Mouvements de l’Azawad, le Hcua ont été largement commentés et soutenus par le peuple malien. Un, son retour à Kidal serait dû à la faveur accordée par le chef de l’Etat aux mouvements rebelles de la CMA.

Les autorités intérimaires, les rebelles seraient parvenus à convaincre IBK de leur laisser la gestion de Kidal. Toute chose inconcevable pour le Général Gamou qui voit en cela non seulement un acte fatal pour le Mali mais aussi une manière de le détruire dans son propre milieu parce que lui et ces rebelles, ce qui les rapproche aujourd’hui est l’accord de paix d’Alger. Sinon ce sont des ennemis jurés.

Ce comportement déplorable du chef de l’Etat qui l’a poussé à aller se positionner à Kidal s’est soldé à des affrontements. Un premier en sa faveur avant d’être invités (gatia-cma) par Niamey à des pourparlers facilitant la gestion administrative de la ville. Ainsi, le pouvoir est partagé entre les deux groupes. Comme si cela ne suffisait, les deux groupes ne tarderont pas à reprendre les hostilités quelques jours après. Les combats deviennent intenses et au bout de la victoire, Gamou et ses hommes voient la surprenante interposition des forces internationales au bénéfice des groupes rebelles. Le Gatia est appelé à se retirer de la ville de Kidal sous ordre de cette même communauté internationale à travers les représentants de la France sur place à Kidal.

Le peuple malien qui suit cette actualité de très prêt n’a pas manqué de manifester son indignation quant à la partialité de la MINUSMA et l’opération Barkhane. Gamou est traité de vrai patriote. Et le peuple dit le soutenir.

Mais Gamou dans cette situation voit plus loin que le Mali. Il s’agit bien de son ethnie. Elle est marginalisée depuis la nuit des temps dans la zone. Aujourd’hui la position de Gamou c’est de parvenir à faire une place noble à son ethnie dans la société. Si militairement il échoue… la suite sera déplorable à jamais.

Boubacar Yalkoué

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here