Mali : Nina Wallet Intalou, la Touarègue et les scorpions

96

Au Mali, cette figure du MNLA a été nommée ministre de l’Artisanat et du Tourisme. Dans les milieux les plus nationalistes, ce choix du président IBK n’est que modérément apprécié… «Apatride », « incompétente », « sans diplôme ». Depuis que Nina Wallet Intalou a été nommée ministre de l’Artisanat et du Tourisme, le 7 juillet, les insultes diffamatoires – voire franchement racistes – fusent dans la presse malienne. C’est dire l’ire que suscite chez certains la nomination de celle que Tiébilé Dramé, président du Parti pour la renaissance nationale (Parena), était allé jusqu’à considérer, en 2012, comme « l’homme fort » du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA).

La cause touareg à coeur

Il est vrai que, sur le papier, le profil de la ministre, née en 1963 à Kidal et toujours présidente des femmes du MNLA, a tout pour déplaire dans les milieux bamakois les plus nationalistes. Certains n’ont pas oublié sa déclaration polémique au plus fort de la crise malienne, en avril 2012, alors qu’elle était en exil à Nouakchott : « Nous voulons notre indépendance ou une fédération avec un référendum dans cinq ou dix ans, pas l’autonomie. Ce serait revenir en arrière, et nous sommes fatigués. »


Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here