Chantiers des 78 logements de Samaya : Le ministre Ousmane Koné exprime sa satisfaction

53

Le nouveau ministre de l’Urbanisme et de l’habitat, Ousmane Koné, a visité les chantiers des 78 logements sociaux de Samaya, le jeudi 28 juillet dernier. Au cours de cette visite, il était accompagné par les responsables de ses services techniques, parmi lesquels, le Directeur national de l’Urbanisme et le Directeur général de l’Office malien de l’habitat (OMH).

Après avoir fait le tour des lieux, le ministre Koné a exprimé sa satisfaction par rapport à l’avancement des travaux qui se déroulent normalement conformément au délai contractuel. Toute chose qui démontre le sérieux de la société immobilière, en l’occurrence, la SOPROMAC, dans l’accomplissement de ses engagements avec l’Etat. Ces 78 logements constituent une partie de la part de la SOPROMAC dans la réalisation du programme des logements sociaux des autorités maliennes. En effet, dans le cadre de l’exécution du programme présidentiel de 50 000 logements, la SOPROMAC dispose d’autres sites, notamment à Kati où elle doit réaliser 1000 maisons pour l’armée. Les travaux des 78 logements de Samaya sont à 68% pour un délai d’exécution consommé  de 70%. Voilà de quoi constituer un réel motif de satisfaction pour le nouveau ministre de l’Urbanisme et de l’habitat, qui a hâte de voir se réaliser le programme présidentiel de 50 000 logements en cinq ans. Ces 78 logements sont des maisons à étages comprenant, au rez-de-chaussée, une terrasse, deux chambres, une cuisine, une cage d’escalier, une toilette et un salon.  A l’étage, les logements comportent deux chambres, un salon, une toilette avec dressing, une toilette simple, un couloir et un balcon.

Selon le ministre Koné, la demande de logements est très forte. Nombreux sont nos concitoyens qui aspirent à vivre dans des logements décents. Cela a été, mainte fois, exprimé par le Président de la République qui a appelé à construire des logements dans lesquels les Maliens se sentiront à l’aise.

Manifestement, le nouveau ministre a pris conscience de l’ampleur de la tâche qui l’attend. C’est pourquoi lors de cette sortie, il a demandé «qu’il faut réagir vite». Séance, il a offert 54 motos à la Direction nationale de l’Urbanisme et de l’habitat. Cet appui sera mis à la disposition des agents pour la supervision des travaux des différents chantiers du programme des logements sociaux.

Rappelons que le coût global de ce programme et l’ensemble du foncier s’élèvent à plus 3,5 milliards de F CFA.

Youssouf Diallo

 

Amadou Koïta lors de sa visite de prise de contact  avec ses services

«On peut mieux faire pour la Jeunesse et nous allons travailler pour obtenir des résultats Inchalla »

Ce sont là  les mots du nouveau ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne, Amadou Koïta à l’occasion de la tournée qu’il a effectuée, le jeudi 28 juillet, dans les différents services rattachés à son département.

Pour mieux s’imprégner des conditions de travail des services centraux et rattachés à son département, le nouveau ministre de la Jeunesse et la Construction Citoyenne,  Amadou Koïta, a entamé dans la matinée du  jeudi 28 juillet une visite de prise de contact. Cette visite a pris son départ au niveau de la Direction Nationale de la Jeunesse. Là-bas, le ministre Koïta a visité tous les locaux, du bureau du Directeur jusqu’au toilettes du gardien. Il a également échangé avec le personnel ainsi que les responsables sur les conditions de travail. A la DNJ, le ministre s’est entretenu avec  le Directeur Drissa Guindo. Il lui  a assuré avoir pris bonne note des échanges. Le ministre et sa délégation se sont ensuite rendus au Carrefour des Jeunes de Bamako. Là aussi, ils ont été reçus par la Directrice  Djénebou Sanogo. La visite de la matinée a pris fin à la Maison des Jeunes de Bamako par une pose déjeuner avec le Directeur Sohiri Doumbia et ses collaborateurs.

Cette visite d’une journée du ministre de la Jeunesse et la Construction Citoyenne s’est achevée,  au petit soir, au siège du CNJ par une rencontre d’échange avec le Président du Conseil National des Jeunes, Mohamed Salia Touré, en compagnie du Comité Exécutif du CNJ. Là, les échanges ont surtout été cordiaux et francs entre le ministre et ses anciens camarades du CNJ.

Après le mot de bienvenue du Président du CNJ, Mohamed Salia, le ministre Amadou Koïta s’est dit très heureux de retrouver ses anciens camarades avant de les rassurer de la disponibilité totale de son département à les accompagner.  Au terme de la visite, le ministre s’est confié aux journalistes. « Cette visite, c’est pour m’imprégner des conditions de travail des services centraux et des services rattachés relevant de mon département. Pour échanger avec les cadres, leur exprimer toute notre gratitude, les encourager à continuer davantage. Le département de la construction citoyenne est un département transversal. Et si notre pays a une préoccupation, c’est surtout la promotion et l’épanouissement de la jeunesse. Le président de la République nous a instruit d’être permanemment à l’écoute des jeunes, d’être à côté des jeunes et d’être porteurs des aspirations et préoccupations des jeunes. Le renouveau de notre pays passe également par la construction citoyenne. J’ai été rassuré que des efforts sont en train d’être faits par l’Etat pour améliorer les conditions de travail, au niveau des directions visitées. Et je pense qu’on peut mieux faire pour ce pays. On peut mieux faire pour  la jeunesse malienne. On peut mieux  faire pour la construction citoyenne. Cela est un défi et il nous faut des résultats. Nous allons travailler pour obtenir des résultats Inchalla » a martelé le ministre  Amadou Koïta.

Mohamed Naman Keita       

 

Visite du ministre du développement industriel dans les services techniques de son département

Mohamed Ag Ibrahim exprime son satisfecit 

Le  ministre du Développement industriel, Mohamed Ag Ibrahim,  a effectué, le jeudi  dernier, une visite de prise de contact dans trois  des services techniques rattachés à son département. Il s’agit du Centre Malien de Protection de la Propriété Industrielle, la Direction Nationale de l’Industrie, du Centre Malien de Protection de la Propriété Industrielle  et de l’Agence Malienne de Normalisation et  de Promotion de la Qualité.

Cette tournée a été couronnée par une rencontre d’échanges au siège l’Agence Malienne de Normalisation et de Promotion de la Qualité (AMANORM) entre la délégation ministérielle et  les différents responsables des trois directions. En présence des trois directeurs des services visités, de la Directrice nationale du Centre Malien de Protection de la Propriété l’Industrielle (CEMAPI) Mme Konaté Souitou Diawara ; du Directeur National de l’Industrie, (DNI)  Sékouba Keïta, et du Directeur  National de l’Agence Malienne de Normalisation et de Promotion de la Qualité, (AMANORM) Yaya Niafo.

La rencontre a débuté par l’intervention du Directeur  de l’AMANORM, Yaya Niafo, qui  a fait une brève présentation de sa structure au ministre.  Le ministre du Développement Industriel, Mohamed Ag Ibrahim, a  assuré  ses interlocuteurs du jour  qu’il a pris bonne note de  tout ce qui a été dit et de tout qu’il a pu voir. Il s’est dit globalement satisfait de ce qu’il a pu voir et écouté dans les différentes services visités. Au niveau du CEMAPI, il a surtout regretté le manque  communication des prouesses réalisée par cette structure  deux fois couronnée champion sur 17 pays de l’espace OAPI (Organisation Africaine de la Propriété Industrielle) en 2012 et 2013. A la Direction Nationale de l’Industrie, Mohamed Ag Ibrahim a déclaré  que les cadres sont compétents et travaillent dans un local vieux mais propre. Au niveau de l’AMANORM, il a surtout apprécié le port des badges par l’ensemble du personnel. « Vous savez  c’est le même Commissariat au Développement Institutionnel qui a fait les audits organisationnels qui ont recommandé la restructuration de la DNI, à travers son programme,  la  création des centres d’accueil et d’orientation et l’identification des agents. Il y va de l’amélioration des conditions d’accueil et d’usage des services publics.» Le ministre d’ajouter : «  hormis cela je suis satisfait comme ce fut le cas  dans les autres services. J’ai compris que le secteur de l’industrie est vraiment peu connu ». Il a également tenu à rappeler que la création de ce ministère était une volonté du président  « La création d’un  département ministériel en charge du Développement Industriel est une expression forte du Président de la République  à l’adresse des industriels  maliens. Nous nous allons nous atteler  très rapidement à honorer ces engagements du Chef de l’Etat pour faire un développement inclusif et durable en associant l’ensemble des acteurs du secteur pour pouvoir réaliser ces objectifs dans un espace communautaire et dans un cadre compétitif » a souligné le ministre du Développement  Industriel.

Après avoir félicité les trois Directeurs et leurs personnels, le ministre les assurés de l’accompagnement total de son département à développer davantage ce secteur. Avant de promettre que les prochaines visites seront des visites inopinées.

Mohamed Naman Keita.


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here