Coupe du Mali de Football : Des demi-finales déséquilibrées

92

Les demi-finales de la 56è édition de la coupe du Mali se dérouleront le 3 août prochain. Deux prétendants sérieux au trophée, le Djoliba Athlétique Club et les Onze Créateurs de Niaréla croiseront le fer. L’autre demi-finale opposera deux néophytes à ce stade de la compétition, l’Usfas à L’AS police. Originalité de ces demi- finales ? Elles se joueront à l’intérieur du pays (Kayes et Sikasso).

Après la chute du stade malien en huitième finale de la coupe du Mali, on s’attendait à une finale entre l’AS Réal et le Djoliba AC. Ces deux équipes ont dans les années 80 ébloui le public sportif avec des joueurs très doués. On peut citer pour le Réal, Bédi Sidibé (Baraka), Seydou Traoré (Gouatigui), Adama Fofana (Agni), Ousmane Doumbia(Man), Drissa Konaté (dri ballon). En face, au Djoliba, il y avait des joueurs comme Drissa Traoré (Poker), Brrehima Traoré (Allah ka broua), Abdoulaye Koumaré (Muller), Ousmane Diallo (petit sory), Sory Kourouma (remeteur)… avec souvent comme arbitre central un certain Modibo Diaye… Malheureusement, les scorpions ont été éliminés en quart de finale par les onze créateurs de Niaréla. Ce qui nous offre comme affiche pour les demi- finales, le Djoliba contre Les onze créateurs. L’autre demi verra un affrontement entre militaires et policiers, USFAS versus AS police. Avec ces affiches, on s’attend forcement à une finale déséquilibrée du point de vue technique. Hormis le Djoliba, les Onze créateurs, l’Usfas, l’AS police sont des clubs de seconde zone du football malien. Ces demi-finales seront délocalisées à l’intérieur du pays précisément à Kayes et Sikasso. Cela pour permette aux supporteurs de l’intérieur de profiter de leurs équipes.

La première demi-finale est en passe de devenir un classique de la coupe du Mali. En effet, djolibistes et créateurs s’étaient déjà affrontés à ce stade de la compétition avec une victoire des hommes de Niaréla. Autre temps, autre réalité !

Cette année, le Djoliba part avec les faveurs du pronostic pour la simple raison que le Djoliba semble avoir retrouvé ses fondamentaux après la grave crise qu’a traversé le football malien. En effet, les rouges de Héremakono n’ont concédé cette année qu’une seule défaite en championnat face à l’Usfas. Les hommes du coach Nounoun Diané prennent cette année chaque rencontre avec sérieux et détermination.

Jusque-là, le parcours des rouges met en exergue leur volonté et ambition de tout rafler cette saison. Une manière de démontrer que le Djoliba se révèle dans les situations difficiles. Mais, un match de football demeure aléatoire, surtout un match de coupe et en face les Onze créateurs ne se présenteront pas en victimes expiatoires. L’équipe de Niaréla n’a pas l’habitude de nourrir de complexe face aux cadors.

L’autre demi-finale sera celle des néophytes. L’Usfas contre l’AS police est une première à ce niveau. Difficile de dégager un favori pour cette rencontre. L’équipe qui abordera la rencontre avec moins de pression et qui se montrera entreprenante risque de faire la différence.

« La coupe du Mali n’est pas ma priorité, le maintien en première division demeure notre objectif principal », affirme sur les ondes, l’entraineur de l’AS police. Une manière de mettre la pression sur l’adversaire. En tout cas, cette demi-finale offre l’opportunité aux deux équipes d’écrire une ligne glorieuse de leur histoire.

Mémé Sanogo

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here