Libération de la voie publique à Bamako : L’Etat s’assume

272

Avec l’arrivée de Mme le gouverneur Ami Kane, le pouvoir s’assume en mettant de l’ordre dans la capitale après moult tentatives avortées. Avec Ami, Bamako peut rêver d’être Kigaly. IBK sait donc ce qu’il fait !

Faut-il le rappeler, le projet pour propreté de la ville de Bamako avait été entrepris à plusieurs reprises par l’ancien gouverneur sans succès.

Avec l’arrivée d’Ami Kane, nous avons l’impression de voir force rester à la loi.

L’opération ‘’Bamako ville propre’’, lancée par la gouverneure en collaboration avec la mairie du District a déjà enregistré des résultats probants.

Les installations illégales en commune II, III et IV de Bamako sont devenues de tristes souvenirs.

Pour elle, cette mesure s’étendra en deux semaines et concernera toutes les communes de la capitale.

Cette démarche qui consiste à rendre propre la capitale des trois caïmans va donner une nouvelle image à Bamako qui abritera le Sommet France-Afrique dès janvier 2017.

Donc, rendre Bamako coquette est le vœu du président IBK avant cette grande rencontre de haut niveau avec les chefs d’Etat et de gouvernements qui viendront de tous les continents.

Il faut souligner que les occupations anarchiques des artères de la capitale rendaient la mobilité difficile, voire impossible.

Bien que l’opération n’ait pas été appréciée par les occupants, il faut reconnaitre qu’il s’agit de ramener Bamako une capitale enviable et exemplaire.

Pour bon nombre de Maliens avertis, l’initiative mérite encouragements et accompagnement.

A. B

Source: L’observatoire


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here