Projet «Jeunesse au travail : Réduction de la pauvreté rurale : Des kits d’installation pour des jeunes de Founia-Moribougou

99

Accompagné de la Représentante-résidente de la FAO au Mali, Fatma  Seïd et du président de la Commission du Développement rural de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Idrissa Sankaré, le ministre de l’Agriculture, Kassoum Dénon, a procédé, le vendredi 29 juillet 2016, en marge de sa tournée à Kita, à la remise de kits d’installation pour les jeunes de Founia-Moribougou, dans la commune rurale de Founia-Benkadi.

Constituée d’équipements de maraichage, de traitement, de transport, de motopompes, de pulvérisateurs et de semences pour ne citer que ceux-là, cette remise rentre dans le cadre du projet «Jeunesse au travail : Réduction de la pauvreté rurale» initié par le Gouvernement du Mali. Mis en œuvre par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture en partenariat avec la Direction Nationale de l’Agriculture, ce projet est financé, à hauteur de 1 milliard de FCFA, par le fonds fudiciaire de solidarité africaine pour une durée de deux ans. Il contribuera directement à la création d’au moins 400 nouveaux emplois et à l’amélioration de la qualité d’environ 1000 autres emplois pour les jeunes âgés de 15 à 35 ans dans les régions de Mopti et Kayes. Dans le cercle de Kita, il a été retenu les filières porteuses telles que : le maraichage, l’embouche, l’aviculture et la pisciculture. Cela, dans 10 communes identifiées : Kita/Nord, Kassaro, Tambaga, Bendougouba, Kita/urbaine et Founia, entre autres. Dans ces localités, l’approche Ecole Pratique d’Agriculture et Apprentissage à la Vie a été retenue pour la formation des jeunes.

Pour Fatma Seïd, reconnaitre les besoins et aspirations des jeunes ruraux et y répondre est vitale pour la croissance locale et nationale. C’est pourquoi, selon elle, la FAO s’est assigné comme mission de multiplier les possibilités d’accès à des emplois décents pour les ruraux en aidant les pays à élaborer et à mettre en œuvre des politiques et des stratégies et programmes de développement rural et qui traduisent clairement les principes en matière d’emplois. C’est le cas de la mise en œuvre de ce projet qui a appuyé les efforts du Mali en la matière.

Pour Kassoum Dénon, les activités de formation, de sélection des bénéficiaires, de construction des infrastructures et de remise des kits ont pu déjà être menées dans le cadre de ce projet. A l’en croire, elles ont concerné au total 93 jeunes dans les filières agroalimentaires et 30 jeunes prestataires ruraux dans le cercle de Kita. Futur de l’Agriculture et les autres industries, il manque souvent aux jeunes l’orientation et le soutien nécessaire pour contribuer pleinement au développement de leur communauté. C’est pourquoi, le ministre Dénon a profité de cette occasion pour prodiguer de sages conseils aux jeunes de Founia-Moribougou. «Le Mali est un pays agricole, c’est d’abord par son histoire et son identité mais aussi son avenir. Cependant au carrefour de la tradition et de l’innovation, une nouvelle vision s’impose : faire de l’Agriculture le véritable moteur du développement global de notre pays. La seule mine d’or qui vaille pour notre pays doit être l’Agriculture» a-t-il soutenu.

Auparavant, le chef de village Founia-Moribougou, Diango dit Korolen Cissé, le représentant des bénéficiaires, Oumar Dembélé et le maire de la commune de Founia-Benkadi, Sidi Dembélé, avaient tous salué l’initiative du projet avant de solliciter d’autres soutiens auprès des autorités.

Yaya Samaké


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here