Attaque de Nampala : Ançardine revendique la « prise d’otages de 5 militaires maliens »

157

Le groupe jihadiste Ançardine affirme détenir cinq militaires maliens en otage. Dans une vidéo envoyée à l'Agence de presse mauritanienne Alakhbar, l'organisation terroriste annonce que ces soldats de l'armée malienne ont été capturés le 19 juillet dernier, lors de l'attaque contre le camp de Nampala. Les sources militaires maliennes ne confirment pas cette prise d'otages, mais précisent attendre les résultats de la commission d'évaluation envoyée à Nampala après l'attaque.

Cette revendication intervient alors que le 26 juillet dernier, les forces spéciales maliennes ont annoncé l'arrestation Mouhamoud Barry, présenté comme l'Emir de la Katiba Ançardine du Macina. Le groupe jihadiste ne donne pas de précisions sur l'identité des cinq militaires maliens. Dans la vidéo, Ança-Dine affirme avoir en otage ces soldats après l'attaque du camp militaire de Nampala qui a fait 17 morts et 35 blessés, selon le bilan officiel communiqué par le gouvernement. Un bilan contredit par le groupe jihadiste qui affirme avoir tué une vingtaine de soldats, puis détruit et emporté une quantité importante de matériels militaires. L'armée malienne ne confirme pas la prise d'otages des cinq militaires maliens, et se refuse de commenter les images diffusées par le groupe jihadiste. Selon la Direction de l'information et des relations publiques des armées, une commission d'évaluation vient de boucler une mission de terrain au camp de Nampala après l'attaque. L'objectif, explique la Dirpa, était d' « évaluer l'effectif théorique et physique sur le terrain ». « C'est après les résultats de cette mission que nous pourront confirmer ou démentir la prise d'otages », a déclaré l'officiel de communication de l'armée joint par notre rédaction.
Pour certains observateurs, « il faut se méfier » de la cette revendication d'Ançardine. Selon eux, elle pourrait s'inscrire dans la stratégie de communication du groupe jihadiste pour demander la libération de certains présumés terroristes détenus par les forces de sécurité maliennes.Serge Daniel est journaliste-écrivain, spécialiste des questions de sécurité. Il est joint par Issa Fakaba Sissoko :
« Il faut attendre de voir, mais dans la stratégie de communication d'Ançardine, c'est souvent pour frapper les esprits qu'ils font ces genres d'annonces. Il faut donc attendre, c'est plausible ».

Éventuellement si cette revendication s’avérait vraie, serait-elle un moyen de pression pour Ançardine de se poser comme un acteur à prendre en compte dans le processus de paix ?
« Mon avis est le suivant : si ça se confirme, il peut demander des libérations au Mali. On sait que généralement si les islamistes au Nord du Mali détiennent les otages, ils exigent le paiement d'une rançon. Mais ça ce sont les otages occidentaux. Je doute que ce soit le cas. Dans le cas présent, s'ils ont réellement les militaires maliens, ce sera probablement pour réclamer la libération d'islamistes arrêtés par les forces de sécurité du Mali. Si l'information se confirme, cela veut dire qu'ils ne veulent pas tuer les militaires en otage, et qu'ils veulent en faire plutôt une monnaie d'échange. Ils peuvent dire par exemple que si vous ne libérez pas tel ou tel islamiste ou combattant d'Ançardine que vous avez arrêté, nous allons intenter à la vie des militaires arrêtés. Là aussi ça peut être une stratégie ».

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here