Grand-Bassam : 10 ans de prison pour 2 soldats

28

Deux soldats ivoiriens ont été condamnés à 10 ans de prison ferme pour avoir été en contact avec le chauffeur de l’un des auteurs présumés de l’attaque djihadiste de Grand-Bassam en mars dernier.

Zanga Zoumana Coulibaly et Brice Touré ont été jugés mardi coupables de “violation de consigne et association de malfaiteurs”.

Les deux soldats disent ignorer que Assane Barry, le chauffeur de l’un des auteurs présumés de l’attaque, était lié à un groupe djihadiste, en l’occurrence Al-Qaida au Maghreb islamique, qui a revendiqué l’attentat.

Mais leurs déclarations et les plaidoiries de leurs avocats n’ont pas convaincu la justice militaire.

Il est reproché aussi aux deux soldats d’avoir omis de communiquer des informations à leur hiérarchie.

Les avocats de la défense disent être “étonnés” de ce verdict prononcé au moment où l’étape de l’enquête préliminaire liée à l’attaque djihadiste de Grand-Bassam n’est pas encore bouclée et les auteurs de l’enquête pas encore appréhendés.

“Il est inconcevable que les soldats, qui (…) ont simplement échangé avec Assane Barry, le présumé chauffeur du groupe extrémiste, puissent payer un crime qu’ils n’ont pas commis”, a fait valoir l’un des avocats de la défense.

Il a décidé, avec ses collègues, de faire appel de la décision du tribunal.

Dix-neuf personnes avaient été tuées dans l’attaque du 13 mars à Grand-Bassam, une ville touristique située à une quarantaine de kilomètres à l’est d’Abidjan, la capitale de la Côte d’Ivoire.


Maliweb