Opération de déguerpissement des voies publiques : Quand le jeune prêcheur Choala Bayaya Haïdara incite les forces de l’ordre à désobéir à la hiérarchie

282

Dans un enregistrement vidéo de 8 minutes diffusé sur les réseaux sociaux, le jeune prêcheur Choala Bayaya Haïdara, en plus d’avoir demandé l’arrêt des opérations de désengorgement des voies publiques dans le district de Bamako, incite surtout les forces de l’ordre à désobéir aux consignes de la hiérarchie  en refusant de charger les propriétaires de kiosques qui s’opposent à l’opération de déguerpissement.

Je ne suis d’aucun parti politique, je ne suis contre personne, mais contre un système. C’est par amour pour mon pays que je me prononce sur cette affaire de déguerpissement des propriétaires de kiosques. Et si on doit dire la vérité et en toute honnêteté, nous sommes tous conscients que ce qui se passe  aujourd’hui dans le pays, à savoir l’opération de déguerpissement, est une mauvaise initiative car le pays a d’autres priorités. Tous les jours, nos soldats  sont en train d’être tués au nord du pays, le pays est aussi divisé, nous n’avons pas encore fini de résoudre ces problèmes, que le gouverneur du district de Bamako, Ami Kane, s’en prend aux kiosques des paisibles citoyens “. C’est par ces propos que Choala Bayaya Haïdara  a introduit son message. Apparemment, très remonté, il poursuit en  ces termes : “ Je suis contre ces genre de pratique en tant que leader religieux dans ce pays et je ne le cache même pas. Et les autorités  vont dire que c’est normal car c’est la loi qui les autorise à faire  ces travaux. De ce fait, je les conseille de ne pas appliquer la loi de façon sélective car cette même loi les oblige à nourrir les Maliens, à les soigner, même si le Président lui-même se soigne à l’extérieur. Nos compatriotes meurent de faim tandis que d’autres détournement des millions, voire des milliards. Ceux qui peuvent avoir leur prix de condiments en bonne et du forme au Mali ne dépassent pas 2% “.

Ce n’est pas tout, Choala qui se présente comme porteur du message de Dieu va jusqu’à pousser les forces de l’ordre à désobéir à leur hiérarchie. “Je conseille aux policiers de ne pas  gazer ou tirer sur les  gens au cours de cette opération. Ceux sur qui ils vont tirer sont leurs frères. Il est temps qu’on dise aux autorités qu’on ne va plus s’entretuer. Il faut que les policiers, les gendarmes,  comprennent ce message. Si on leur donne l’ordre de gazer ou de tirer sur quelqu’un qu’ils refusent d’exécuter cet ordre “ a soutenu le jeune prêcheur.

Ce n’est pas tout, selon lui cette opération ” Ami Kane “ va faire perdre de nombreux emplois. Et- il continue : “Le président IBK avait  promis de créer 500 000 emplois durant son premier quinquennat (Ndlr :  le vrai chiffre, c’est 200 000) et sur ces 500 000 emplois, 1 000 emplois stables  n’ont pas  été encore créés. Et dans tout ça,  beaucoup de propriétaires de ces kiosques prennent en charge de nombreux jeunes diplômés sans emploi.  Et en mettant tous ces déguerpis au chômage, les propriétaires de ces kiosques  vont devenir des potentiels mendiants, voleurs… “ a ajouté Choala Bayaya Haïdara. Raison pour laquelle, il invite les autorités à arrêter cette opération.  A le croire, on ne peut pas organiser le grand marché de Bamako mieux que ça. Selon lui, il revient plutôt à l’actuel président de la République de construire des routes et des échangeurs à l’image de ses prédécesseurs.

En tout cas, pour Choala Bayaya Haïdara,  c’est le Bon Dieu qui recommande à tout croyant “de mettre les autorités sur le droit chemin quand tu les vois dévier… “. Sans commentaire !   

             Kassoum THERA


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here