Majorité présidentielle : ADP-Maliba claque définitivement la porte

86

Ce parti avait suspendu sa participation à la CMP pour des raisons précises : Manque de vision au sein de la CMP… Il vient de quitter définitivement le regroupement lors d’un point de presse animé à son siège. Nous vous proposons l’intégralité de la déclaration.

Déclaration relative aux conclusions de la Consultation Nationale 
du 14 au 29 Juillet 2016

Le Lundi 11 Juillet 2016, les militants de base de l’Alliance Démocratique pour la Paix (ADP-Maliba) ont saisi le Comité Exécutif d’une « Motion pour le retour aux fondamentaux de notre engagement politique » dans laquelle ils évoquent des sujets d’actualité nationale et appellent le parti à redéfinir sa ligne politique, notamment en réfléchissant sur le sens de l’appartenance de l’ADP-Maliba à la Majorité Présidentielle. La Motion a exhorté le CE à effectuer un « retrait pur et simple » du parti de la Majorité Présidentielle. Le CE s’est saisi de cette requête officielle émanant des militants de base et a délibéré sur la forme et le fond du document.

Dans sa déclaration du 12 Juillet 2016, le Comité Exécutif de l’ADP-Maliba a reconnu, sur la forme, la pleine légitimité de la motion et s’est félicité de l’initiative des signataires. Selon les membres du CE, la motion des militants a démontré la force et la vitalité démocratique des structures de base du parti. Sur le fond, le CE a manifesté son soutien aux arguments constatant l’éloignement de la Majorité Présidentielle des engagements pris à l’endroit de nos compatriotes. Par la suite, le CE a déploré les dysfonctionnements de la Convention des Partis Politiques de la Majorité Présidentielle (CMP) et s’est inquiété de la situation générale du pays. Face à ce constat, par respect pour sa base militante et pour les maliens auxquels des promesses ont été faites, le CE a décidé de ne pas rester passif. A cet effet, le CE a suspendu toute participation à la Majorité Présidentielle et ouvert immédiatement des Consultations Nationales dans l’ensemble des structures de base au Mali et à l’étranger, en vue de recueillir l’avis de l’ensemble des militants du parti.

Les Consultations Nationales ont débuté le Jeudi 14 Juillet 2016 avec le départ d’une délégation conduite par le Président Amadou THIAM pour la région de Ségou. D’autres délégations se sont rendues dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso ainsi que dans le District de Bamako. En raison du délai imparti par le CE, en l’occurrence la fin du mois de Juillet pour boucler le processus, mais aussi face au contexte sécuritaire contraignant sur certaines parties du territoire, dans les régions de Mopti, Gao, Tombouctou, Kidal, Taoudéni et Ménaka des mandats ont été transmis à nos représentants locaux aux fins d’animer des Consultations locales. A l’extérieur du pays, des Consultations ont été animées par nos représentants en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Burkina Faso, en Guinée, au Togo, au Gabon, en République Démocratique du Congo, au Congo-Brazzaville, en France, en Espagne, en Allemagne, en Chine, en Arabie Saoudite, aux Emirats Arabes Unis. Le Président Amadou THIAM a effectué un déplacement officiel aux Etats-Unis en marge duquel il a lancé officiellement le processus au sein de la Diaspora.

Dans chaque localité où les Consultations Nationales ont été organisées, le processus a été le suivant :

  1. La capitale régionale a été désignée comme lieu de tenue des débats ;
    2. Les Présidents des Sections ont représenté les militants de base ;
    3. La « Motion pour le retour aux fondamentaux de notre engagement politique » et la déclaration du 12 Juillet 2016 ont été présentés et débattus par les délégués ;
    4. Trois questions essentielles ont requis une réponse de la part des délégués :
    o Que pensez-vous des arguments relatifs au dysfonctionnement de la Majorité Présidentielle et à l’appréciation de la gouvernance générale du pays ?
    o Les militants du parti souhaitent-ils un retrait de l’ADP-Maliba de la Majorité Présidentielle ou la levée de la mesure de suspension ?
    o Comment doit se positionner le parti à l’avenir ?

Une Commission d’enregistrement des résultats a été placée sous la responsabilité du Secrétaire Général du Parti. Les Résultats des consultations nationales ont donné ce qui suit :

1) Concernant l’appartenance à la Majorité Présidentielle :

Il ressort des Consultations Nationales que les militants de base se sont prononcés à l’unanimité pour un retrait de l’ADP-Maliba de la Majorité Présidentielle. A ce titre, conformément aux Statuts du Parti et suite à sa session du Jeudi 4 Aout 2016, le Comité Exécutif de l’ADP-Maliba a suivi le choix des militants et décidé du retrait du parti de la Majorité Présidentielle à compter du Vendredi 5 Aout 2016. Le Président de la CMP en sera notifié dès publication de cette déclaration.

2) Concernant le positionnement du parti à l’avenir :

Les militants de base ont appelé à la convocation de la Conférence Nationale du Parti afin que la ligne politique soit clarifiée dans un délai raisonnable. Dans cet intervalle, ils ont exhorté le Comité Exécutif à se positionner en sentinelle de la démocratie, « gendarme des intérêts du Peuple ».

Outre les résultats proclamés ci-dessus, lors des Consultations Nationales, les Coordinations régionales et les Sections internationales du parti ont déclaré ce qui suit :

  1. La proclamation de ces résultats fait suite à un processus démocratique interne rigoureusement respecté. La décision de l’ADP-Maliba est, comme décrite plus haut, le choix démocratique de nombreux maliens établis aussi bien au Mali qu’à l’étranger. Ils demandent tous de changer de cap. Ainsi, le Retrait de l’ADP-Maliba de la Majorité Présidentielle traduit un sentiment général de déception des maliens face à la tournure que prend la gestion actuelle du pays. Ceci constitue une première dans l’histoire politique récente du Mali. Cela doit pousser les plus hautes autorités à prendre conscience de l’ampleur du mécontentement populaire, des défis à relever et de la nécessité pour tous de faire preuve davantage d’engagement et de patriotisme au service du « Mali d’abord ».
  2. Les militants du parti renouvellent toute leur confiance à leur Comité Exécutif ainsi qu’aux quatre (4) députés ADP-Maliba siégeant à l’Assemblée Nationale du Mali. Ils saluent leur courage politique et leur patriotisme là où beaucoup auraient reculé. Les militants encouragent leurs premiers responsables à maintenir la dynamique en cours.
  3. Les militants du parti expriment toute leur solidarité à nos frères et sœurs vivant au Nord du Mali et à ceux contraints de vivre dans des camps de réfugiés. La crise que nous traversons est un drame dont nous sommes conscients et pour la résolution de laquelle nous appelons les plus hautes autorités à alerter la communauté internationale sur la nécessité de désarmer les groupes armés qui se combattent actuellement. Sans désarmement, aucune paix ne sera possible.
  4. Les militants du parti réaffirment tout leur soutien aux Forces Armées du Mali dans le travail de réarmement moral, physique et matériel qu’ils effectuent. Nous invitons le Gouvernement du Mali à offrir de meilleures conditions de vie et de travail à ceux qui se battent pour la Défense Nationale.

En conclusion, fort de cette déclaration, l’ADP-Maliba invite l’ensemble de ses structures de base à diffuser l’information relative à notre retrait de la Majorité Présidentielle.

Vive l’ADP-MALIBA !
Vive un Mali de paix, de prospérité et de partage !
Et que vive la République !

Fait à Bamako, le Jeudi 4 Aout 2016
Pour le Comité Exécutif
P/O Le Président

Amadou Thiam
Député élu en Commune 5 du District de Bamako
2ème Vice-Président de l’Assemblée Nationale du Mali

 

 

 

 

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here