Visite du ministre de l’économie numérique et de la Communication à Malitel : 187 milliards de FCFA est le chiffres d’affaires de l’exercice 2014-2015 de Malitel

127

Cette révélation a été faite par le Directeur Général de l’entreprise, Mohamed Morchid au ministre de l’économie Numérique et de la Communication, Me Mountaga Tall, à l’occasion de la visite de travail que ce dernier  a effectué le vendredi 05 août, à la  Directeur Technique Malitel.

En tant qu’acteur majeur du développement de économie et social du Mali,le Directeur Général de Malitel, Mohamed Morchid a, dès l’entame de ses propos rappelé   les chiffres de l’évolution de l’entreprise de 2014 à 2015, « un chiffre d’affaire de 187 milliards, soit un résultat net 47 milliards en 2015 ». En terme de contribution au budget d’Etat, notamment sur les impôts et les taxes, elle a contribué à hauteur de 150 milliards, soit une contribution au de 2/ au PIB, et une part de 8 millions consacré aux mobiles et internet. Dans sa présentation, Mohamed Morchid a indiqué que sa Société a, atteint en terme de projet d’envergure de 2009 à 2015 un investissement  chiffré à hauteur 236 milliards. Selon le Directeur de Malitel, les investissements ont concerné plusieurs activités, notamment« les aspects techniques, les plateformes commerciales, le système d’information, et les projets administratifs et commerciaux(agences et bâtiments), dont la plus importante  a été réservé selon Mohamed Morchid  à la modernisation et l’extension des équipements de notre infrastructures télécoms qui concerne aussi bien le mobile, le fixe et l’internet».

En ce qui concerne le taux de la couverture, le conférencier dira que la Société couvre 80/ de la population au Mali. Le Directeur Général de Malitel a également rappelé que   malgré que sa structure nourrissait  d’ambitieux programmes pour le nord, mais  se heurte à des défis sécuritaires, ce qui a rendu sa réalisation impossible. C’est le cas de Kidal, qui a été doté en trois G, ainsi que Tombouctou et Gao. Opérations qui a  plu tard  étendu à d’autres endroits du pays.

Au plan de la transmission de la connectivité, la société a à son actif la réalisation d’une  très grande infrastructure. Il s’agit du câble fibre optique transafricain, qui relie le Maroc, la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso et le Niger sur une distance de 5 400 km, inauguré en 2014 par le Roi Mohamed 6 du Maroc et le Président de la République du Mali. Pour accéder plus à l’internet,  la société a diversifié ses relations à travers le monde. Ce qui lui a donné l’accès à trois  câbles sou marins, notamment via la Mauritanie, le Sénégal et la Côte d’Ivoire. Sur le plan commercial, Mohamed Morchid a souligné que la société a  diversifiées ses offres afin de mieux répondre aux besoins de sa clientèle, à travers des offres permanents et ceux promotionnels aussi bien en mobile, fixe et interne. Une panoplie de services donnant accès à l’internet sur mobil, sur fixe et sur ligne spécialisé tel que par la fibre optique dont le débit de connexion peut atteindre les 100 mégas. Pour Morchid, ce dernier est jugé très prisé par nombre de clientèle toutes chose qui explique sa performance. Sans oublier la DSL, un autre produit qui a  le vent en poupe dira le Directeur. Au plan tarifaire, la société a  fait des efforts. Selon son 1er responsable elle a commencé par réduire le tarif, ensuite elle est allée vers un doublement du débit gratuitement. Par ailleurs, Mohamed Morchid a apporté que Malitel couvre 100/ tout Bamako et environ. Et entend étendre sa  très bientôt à d’autres localités du pays comme Ségou, Sikasso, Bougouni, Kita.

Le patron de Malitel a abordé plusieurs autres domaines d’intervention de l’entreprise au cours de son exposé au ministre. C’est le cas du secteur de l’emploi, et de la promotion d’entreprises où il apporte que la société a signé une convention avec l’ANPE, concernant la création de 2000 emplois autour de l’utilisation de son produit Mobiash. En plus des 700 emplois direct qu’elle a généré, la société compte près de 500 milles autres emplois indirects dira le Directeur Général. Il faut ajouter tout ceciles renforcements de capacité des jeunes, à travers des formations notamment avec la JCI, et soutien le développement du sport au Mali. Sur le terrain de l’humanitaire, Malitel a construit des forages à Bamako et ses quartiers périphériques. Quant au domaine de la culture, le patron de Malitel affirme qu’en plus de l’appui que Malitel apporte à dix festivals à travers le pays, soutien les spectacles d’humours. visiblement satisfait de l’exposé de Mohamed Morchid, le ministre de l’économie numérique et de la communication a salué tous les efforts entrepris par la Société pour améliorer ses services au bénéfice des populations malienne. Avant de les assurer de la disponibilité totale de son département à les accompagner pour atteindre leur objectif.

La visite des locaux a mis fin à la visite.

Mohamed Naman Keita.


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here