Visite du ministre de l’Habitat sur le site des logements sociaux de N’Tabacoro : Ousmane Koné compte s’investir pour l’atteinte de l’objectif du programme présidentiel

91

C’est accompagné d’une forte délégation que le ministre de l’Urbanisme et l’Habitat, Ousmane Koné, a visité dans l’après-midi du jeudi 4 août dernier les chantiers des logements sociaux sur le site de N’Tabacoro. C’était en présence des responsables des différentes sociétés immobilières en charge de la construction de ces logements.
La visite a concerné les chantiers de Banga Immobilière, dont le PDG est l’Honorable Hady Niangadou, de Jumeau Immobilière, de Komé Immobilière, du Groupement d’entreprise de construction immobilière (GECI), de Sélection Immobilière, de Trans Route, Africa Invest, tous à N’Tabacoro et de Dental Immobilière, sur la route de Mountougoula.
La construction des maisons est visible sur tous les chantiers. Les maçons, des centaines d’ouvriers et autres superviseurs sont en train de s’activer pour que ces logements puissent voir le jour. Certaines maisons sont déjà très avancées et pour d’autres, il ne reste que des travaux de finition et les sanitaires.
C’est au regard de tout cela qu’au cours de la visite ces différents responsables de sociétés immobilières se sont engagés à livrer 3 100 maisons avant la fin de l’année, sur lesquelles 1 600 seront prêtes dans un mois et les 1 500 autres disponibles à la date annoncée. Lors de la visite, le PDG de Banga Immobilière a rassuré le ministre quant à la qualité des travaux.
L’Honorable Niangadou a indiqué qu’ils ont déjà fait la différence par rapport aux précédents programmes. «Nous n’avons pas fait de maisons commerciales. Nous avons fait des maisons de qualité, conformément à la volonté du Président de la République, qui a demandé des logements décents pour le bonheur des Maliens», a martelé le magnat de l’immobilier. De quoi donner un réel motif de satisfaction au ministre, le désormais artisan de la réalisation du programme présidentiel de 50 000 logements en cinq ans.
Après avoir fait le tour de ces sites, le ministre a constaté avec joie que les travaux évoluent de façon satisfaisante pour les promoteurs qui se sont adonnés à la tâche. En réalité, il y a environ 19 promoteurs immobiliers qui ont contractualisé avec l’Office malien de l’habitat (OMH) pour la réalisation de ces logements. Sur ces 19, il y a au moins une dizaine de sociétés immobilières qui n’ont pas donné signe de présence lors de cette visite, pour différentes raisons.
«Ceux qui ont commencé à travailler sont bien avancés. La conduite des travaux est satisfaisante et la qualité aussi. Il y en a certains qui ont fait des travaux de finition dont nos services s’apprêtent à faire la réception technique. Les promoteurs sont déterminés à respecter les délais convenus. Ici, sur ce site, on attendait environ 5 000 logements, actuellement nous sommes sûrs d’en avoir 3100, d’après les engagements qui ont été donnés. Cela donne une idée de la proportion qui reste à réaliser», a déclaré le ministre Koné.
Par rapport aux dates annoncées, le ministre a indiqué qu’il était un peu prématuré de se prononcer là-dessus. Car, selon lui, la construction des logements est visible mais les voies d’accès, les canalisations et les routes restent à faire. En plus, il y a les préalables administratifs. «Si nous décidons de distribuer des logements, dans ces conditions, on va les donner à qui?», s’est-il interrogé. Ajoutant qu’il fallait d’abord recenser les candidats et mettre en place un mécanisme de sélection de ceux-ci.
«Ces choses-là, on ne pas les faire dans la précipitation. Parce que nous sommes tenus de respecter l’équité. Nous devons être justes et le mécanisme doit être transparent. Ce sont les exigences du Chef de l’Etat», a-t-il précisé. Parlant de la caution, il a précisé que celle-ci serait déterminée au moment de la fixation des critères d’attribution.
«Ces valeurs financières seront fonction du prix à payer. Elles dépendront de l’augmentation de la qualité. Vous avez bien vu qu’à chaque cycle on fait un peu plus qu’avant. Donc, s’il y a un plus, il est peut être compréhensible que cela coûte un peu plus qu’avant. Comme on l’a dit, ce sont des logements sociaux. Notre souci est qu’ils soient accessibles à tous, aux Maliens, qui ont besoin d’être logés dans des conditions décentes à un coût abordable» a-t-il insisté.
Selon le ministre Ousmane Koné, le programme présidentiel implique beaucoup d’acteurs. Il s’est engagé à s’investir pour l’atteinte de cet objectif du Président de la République.
Youssouf Diallo

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here