Campagne nationale de reboisement : Le premier Ministre Modibo Keita a donné le ton à Tienfala

99

Le premier Ministre Modibo Keita a procédé au lancement de la campagne nationale de reboisement édition 2016 dans la forêt classée de Tienfala, c’était le samedi 06 Août 2016 en compagnie de plusieurs membres du gouvernement.
En prélude au lancement de cette campagne qui a été couplée à l’activité de la grande muraille verte, le Directeur National des Eaux et Forêts a animé une conférence de presse à la Maison de la Presse de Bamako, le 04 Août dernier.
A cette occasion, le Directeur était assisté par deux responsables impliqués dans cette initiative.
Cette campagne a été instituée par les autorités de la République il y a plus de 20 ans. Biramou Sissoko a expliqué que la campagne 2016 vise à couvrir plus de 70 000 hectares avec 533 millions de plantes toutes espèces confondues. Pour l’orateur, la campagne nationale de reboisement doit permettre de faire la fixation de plus de 400 hectares de dunes de sable. A l’en croire, il ressort que plus d’un million d’hectares de surface sont dégradés par le fait de l’homme à travers les actions de défrichement.
C’est pourquoi un accent doit être mis sur la sensibilisation, a fait savoir le premier responsable des services des eaux et forêts du Mali. Quant au responsable du projet la grande muraille verte, il a expliqué tout le bienfait du projet qui rassemble 11 pays animés par le souci d’assurer un développement de la zone sahélo sahélienne.
Quant à M. Koulounta Coulibaly, responsable du projet la grande muraille verte a expliqué aussi qu’au Mali, la zone d’intervention de la Grande Muraille Verte (GMV) couvre toutes les localités comprises entre les isohyètes 100 mm au Nord et 500 mm au Sud et concerne six (06) régions qui sont: Kayes, Koulikoro, Ségou, Mopti, Tombouctou et Gao; 14 Cercles et 55 communes sur une longueur de 2066 Km d’Est à Ouest. C’est dans cette partie du territoire que sera érigée une bande verte de plantation d’arbres d’espèces différentes.
Le programme se propose d’assurer la couverture de 3 millions d’hectares pour le premier quinquennat.
Il faut noter que notre pays connaît de nos jours, une déforestation inquiétante. Selon les estimations de la FAO, chaque année, le Mali perd plus de 500.000 ha de forêts du fait de l’action de l’Homme et des changements climatiques. La déforestation est responsable de plus de 20% du dioxyde de carbone produit par les humains, la pollution et la dégradation de l’environnement.
Pour l’édition 2016, les acteurs ambitionnent donc de consolider les acquis des précédentes campagnes, maintenir l’élan déjà insufflé au cours des dernières années en sécurisant les parcelles plantées et en les garantissant le minimum d’entretien.
Le samedi dans le village de Tienfala / Région de Koulikoro, 10 hectares ont été reboisés.
Le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Mme Keïta Aida Ba M’Bo a expliqué le choix de la forêt classée de Tiénfala qui se justifie par la mise en oeuvre de l’instruction n°462/PM-CAB du 4Août 2015. Pour elle, cette forêt protége la ville de Bamako contre les catastrophes naturelles comme les écoulements, des pluies torrentielles et les vents violents.
Modibo Keita, Premier ministre, chef du Gouvernement a mis l’accent sur l’importance de cette forêt.
A. C. S

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here