En visite au Groupement Professionnel des Agences de Communication (GPAC) : Le ministre Mountaga Tall promet de sortir le secteur de l’informel par une loi

110

Le ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, Me Mountaga Tall était en visite le jeudi 4 août dernier au siège du Groupement Professionnel des Agences de Communication (GPAC) pour une prise de contact. Une visite au cours de laquelle, il a promis de soutenir un projet de loi dans le circuit depuis 3 ans jusqu’à son adoption pour sortir le secteur de la communication de l’informel.Cette rencontre a eu lieu dans la salle de conférences de DFA Communication à Hamdallaye ACI 2000.
Dans son intervention, le secrétaire général du GPAC et directeur de l’agence SPIRIT Communication, Sidi Dagnoko a fait l’historique de la création du groupement, sa composition, sa mission, son importance. Avant de parler des difficuiltés qu’ils rencontrent sur le terrain.
Selon Sidi Dagnoko, le GPAC a été créé en 2010 et dispose aujourd’hui en son sein de 60 agences de communication avec un bureau de 12 membres renouvelé en 2015. Pour lui, le secteur de la communication apporte une grande contribution à l’économie nationale tout en offrant de multiples opportunités d’emplois.
Parlant des problemes auxquels ils font face, M. Dagnoko a souligné l’informel dans lequel les agences de communication evoluent, défaut de cadre juridique.
C’est pourquoi, il a demandé au ministre de s’activer pour l’adoption d’un projet de loi en circuit depuis 3 ans portant régime général de la publicité. Selon lui, c’est une loi qui ne demande qu’à être votée.
Il a souhaité au ministre Tall plein succès dans sa nouvelle mission au sein du gouvernement. Avant de lui promettre l’accompagnement total du groupement dans les différentes actions qu’il entreprendra.
A sa suite, Samby Touré, membre du GPAC a remercié le ministre Tall pour avoir fait le depalcement. Selon, ceci est la marque de l’importance qu’il accorde à leur regroupement.
Il a soutenu les propos du secretaire general du PGAC concernant la nécessité de créer un cadre juridique pour le secteur à travers l’adoption de la loi pour sortir de l’informel.
Prenant la parole, le ministre Mountaga Tall dira que sa présence au siège du GPAC s’inscrit dans le cadre de sa mission de ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, intéressant à la fois le secteur public comme le privé. Selon lui, il se doit d’etre à equidistance entre les deux secteurs pour ne pas favoiriser l’un par rapport à l’autre.
Le ministre Tall a reconnu l’importance du privé en termes d’opportunités d’emplois et de beaucoup d’autres avantages. Il a rappelé le lien amical qui le lie aux acteurs de la communication depuis de nombreuses années. Avant de promettre la satisfaction de la doléance du GPAC quant à l’adoption d’une loi sur le régime général des publicités pour aider les acteurs de la communication malienne à sortir de l’informel.
Modibo Dolo
Source: Tjikan

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here