Basket-ball, play off : Le Djoliba confirme, l’AS Police remporte son premier titre

111

Les Rouges ont dominé Atar club 3-2 et c’est sur ce même score que les Policiers l’ont emporté face au Centre Bintou Dembélé de Koulikoro. Le Djoliba Dames remporte ainsi le titre suprême pour la troisième fois d’affilée, alors que l’AS Police coiffe sa première couronne

Le Djoliba Dames confirme sa suprématie sur le basket-ball national. Mardi, l’équipe du complexe sportif de Hérèmakono a remporté le titre de champion du Mali pour la deuxième fois d’affilée en dominant 3-2 Atar club de Kidal au terme des Play off qui avaient démarré jeudi dernier. C’était la cinquième et dernière confrontation entre les deux formations et le moins que l’on puisse dire est que les Rouges ne sont pas allées avec le dos de la cuillère face aux Kidaloises.

Elles se sont largement imposées 70-50 au terme d’un match maîtrisé de bout en bout. 24h plus tôt, Atar club avait réussi l’exploit d’égaliser à 2-2 face aux multiples championnes du Mali et nombre d’observateurs pensaient que le dernier round allait donner lieu à une belle empoignade entre les deux équipes. C’était compter sans la détermination des Djolibistes de confirmer leur suprématie sur le basket-ball national. La capitaine Djénéba N’Diaye et ses coéquipières n’ont laissé aucune chance aux Kidaloises qui se sont inclinées avec 20 points d’écart. Après avoir gagnés les deux premiers matches (75-54 et 73-61), les Djolibistes avaient laissé installer le doute sur leur capacité à conserver le titre en se faisant piéger par Atar club lors des troisième et quatrième journées.

Mais mardi au Palais des sports de l’ACI, elles ont été fidèles au rendez-vous. L’équipe a retrouvé toutes ses sensations, elle a déroulé au grand plaisir des inconditionnels de Hérémakono. L’équipe du technicien Mamoutou Kané s’est appuyée sur trois choses lors de cette dernière journée des Play offs : solidité défensive, efficacité sur les rebonds (défensifs et offensifs) et adresse des cadres dans les shoots à distance. Ainsi, les Rouges ont stoppé net Atar club qui rêvaient du titre suprême après avoir égalisé à 2-2. Certes, il y a eu beaucoup de critiques sur l’arbitrage, mais disons-le sans détour le Djoliba était supérieur et n’a eu besoin d’aucun coup de main des arbitres pour dicter sa loi.

Contrairement à leur prestation lors des troisième et quatrième journées, les Jaunes de Kidal ont étalé trop de lacunes dans leur jeu lors de cette journée décisive. Non seulement les Kidaloises sont apparues faibles en défense, mais l’équipe a également manqué d’application et de fraîcheur physique. Et pour ne rien arranger à la situation, les pivots Kadidia Maïga et Astan Traoré et la meneuse Aminata Diakité n’ont pas eu leur rendement habituel. Le premier quart temps a été pauvre (12-4 pour le Djoliba), mais dès la reprise, Astan Traoré et ses partenaires appuient sur l’accélérateur et font le trou (31-21). Au retour des vestiaires, le Djoliba continue sur cette lancée Sous l’impulsion de Nagnouma Coulibaly très présente sur les rebonds défensifs et offensifs, le Djoliba déroule dans une salle du Palais des sports en ébullition.

Après avoir remporté le troisième quart temps, les multiples championnes du Mali bouclent en roue libre face à des Kidaloises complètement débordées (70-50, soit 20 points de différence). Mariam Maïga et ses coéquipières remportent ainsi le titre suprême pour la 3è fois consécutive et se rachètent de leur élimination précoce en Coupe du Mali. «Je suis très fier de mon équipe et de l’encadrement technique. C’est mon premier titre de champion en tant qu’entraîneur. J’ai toujours cru en mes joueuses et aujourd’hui (mardi, ndlr) elles ont réalisé une très belle performance pour conserver le titre de champion. Certes on a souffert pour venir à bout de Kidal mais sur l’ensemble de sa prestation mon équipe mérite ce résultat», commentera l’entraîneur du Djoliba, Mamoutou Kané «Baba».

Du côté de l’Atar, le coach Mohamed Salia Maïga imputera la défaite à l’inexpérience de ses joueuses. «Nous avons perdu cette rencontre à cause de l’inexpérience de certaines de mes joueuses. Maintenant que le championnat est fini nous allons nous focaliser sur la Coupe du Mali afin de remporter cette compétition pour sauver notre saison. Nous nous donnerons tous les moyens nécessaires pour atteindre cet objectif», a confié le technicien. Chez les Messieurs l’AS Police a également dû attendre le match N°5 pour mettre fin à la résistance du Centre Bintou Dembélé (CBD) battu 71-52. A l’issue de la quatrième journée, les deux formations étaient à égalité deux victoires chacune. La bataille a donc été rude et cette confrontation masculine comme l’une des plus disputées de l’histoire de la compétition.

Le mérite en revient aux deux protagonistes, mais surtout aux Centristes de Koulikoro qui ont joué totalement décomplexés et qui sont passés tout près d’un exploit historique. A dire vrai, personne n’attendait les Koulikorois à pareille fête. Ils se sont battus jusqu’au bout mais finalement le dernier mot est revenu aux joueurs de Moussa Sogoré qui se sont imposés 71-52. Dès le coup d’envoi de la rencontre on a senti une rage de vaincre dans les deux camps. Le quart temps initial se solde sur un score de parité (14-14), tout comme la mi-temps (30-30). Mais au début du troisième quart temps, le technicien Allaye Dicko et son équipe passent complètement à côté du sujet et tombent dans la nervosité. L’AS Police en profite pour s’installer aux commandes et dominer le troisième quart temps 54-45.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here