Le député Bafotigui Diallo à IBK : «Monsieur le Président, vous êtes mal accompagné»

159

Le député élu en Commune VI du district de Bamako semble être le politicien le plus actif du pays. En tout cas, c’est l’impression qu’il donne depuis plusieurs semaines, il ne cesse de vouloir engager le débat politique vraiment crispé dans notre pays. C’est ainsi qu’après avoir demandé la destitution du Président de l’Assemblée nationale la semaine dernière, il écrit une lettre au Président IBK, dans laquelle il affirme que ce dernier est mal accompagné.

Comme à son habitude, c’est sur sa page facebook que le député a publié sa lettre intitulée: «Ibrahim Boubacar Kéita, IBK Président du Mali et Président de tous les Maliens».

D’entrée de jeu, il réaffirme son soutien à IBK et s’attaque aux détracteurs de ce dernier en ces termes: «Je vous soutiens. Je suis un honorable qui est au contact avec la population malienne. Je connais ce que pense le bas peuple. Nous sommes tous (maliens) conscients que la situation est difficile, mais ceux qui ne vous aiment pas ne sont pas tolérants ni indulgents et ils oublient même souvent le Mali.

Vous avez hérité d’une administration minée et même ruinée. Vous avez été installé dans des conditions difficiles».  La communauté internationale n’échappe pas à la furie de l’homme, qu’il accuse de vouloir déstabiliser IBK à l’aide de quelques individus, mais aussi se positionne comme le porte-voix de son électorat. Il écrit: «Les médecins assassins, nos soi-disant partenaires internationaux entretiennent quelques individus pour déstabiliser ton régime. Je représente 60 000 Maliens et mon statut de parlementaire m’oblige à dire tout haut ce que mes électeurs disent tout bas. Et ils ont raison.

Monsieur le Président, les autres ont peur de venir vous soutenir chez nous ici au Mali. Le Nord est envahi par des forces étrangères avec des centaines de millions d’euros et on ne veut même pas permettre au Mali, ni l’aider à se procurer des armes de guerre».

Décidemment, personne n’est épargnée. Après la communauté internationale, c’est au tour des soutiens du Président de faire les frais de la bille du stylo de l’élu national. Ainsi, il avertit IBK à être sur ses gardes et à voler au secours de son parti, le RPM, en ces termes: «Monsieur le président vous êtes mal accompagné. Chacun veut réclamer la paternité de votre victoire aux élections présidentielles de 2013. C’est cela qui crée le désordre dans l’organisation d’un soutien total à vos actions.

Pourtant, Monsieur le Président, votre image a été entretenue durant une décennie par un parti politique, vos vrais camarades politiques.

C’e sont eux qui vous ont proposé comme candidat et ces sont eux qui ont signé la plateforme avec tous les partis alliés.

Seul le RPM, je parle de votre famille politique, peut et doit se réclamer la paternité de votre victoire.

Monsieur le Président, revenez en famille et réorganiser la. Et vous verrez qu’il n’y aura plus de désordre dans le soutien à vos actions et dans votre accompagnement.

Cela devrait être votre priorité, mais ce n’est pas tard».

Il rassure le Président du soutien du peuple, car il pense que son bilan est positif. Un tel bilan devra lui permettre de rempiler par plébiscite en 2018 pour un second mandat. Cependant, il lui conseille de revoir sa communication qu’il trouve déficitaire. «Les Maliens vous aiment et vous soutiennent pour l’honneur du Mali et le bonheur des Maliens.

Avec vos actes posés, le Tako kélé est permis en 2018.

Vous avez beaucoup fait, mais vous êtes victimes d’un déficit de communication énorme».

Sacré Bafotigui Diallo !

Harber MAIGA


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here