Kidal : les chefs de la CMA à Bamako

97

Après trois semaines de tension conclues par des affrontements fratricides de deux journées, l’équilibre des forces à Kidal semble lourdement penché en faveur des Imghad. Attaqués à Agal dans la zone de Tinessako, mardi, et à Edjarer, une localité située à 50 km de Kidal par les Ifoghas venus de la ville de Kidal, les combattants du Gatia ont réussi à mettre en déroute, pour la troisième fois, les forces de la CMA malgré tous les renforts que cette dernière a reçus de ses autres bases.
Défaite à l’issue de cette troisième confrontation depuis le 21 juillet, la CMA se replie sur Kidal et trouve protection auprès de la Minusma. Une Minusma qui semble jouer à la politique de l’autruche, si elle ne triche pas avec les deux parties kidaloises.
À l’appel du gouvernement et de la Médiation avant-hier, les deux parties auraient accepté un cessez-le-feu et de se mettre autour d’une table pour envisager des négociations sur leur cohabitation dans la ville de Kidal où le Gatia n’entend pas être persona non grata.
C’est ainsi qu’hier, la plupart des chefs militaires de la CMA, après leur cinglante défaite, a pris la route Bamako pour trouver un train d’entente à l’impasse kidaloise. Selon plusieurs sources, font partie de cette délégation : Alghabass Ag Intalla (HCUA), les colonels Hassane Ag Fagaga et Mohamed Ag Najim (MNLA) et Ould Sidatti (MAA).
Source : info-matin du vendredi 12 août 2016.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here