Point de presse du Comité Mali en marche : Youssouf Guindo demande à la population de s’en prendre aux Maires et non au Gouverneur du District

46

Dans le cadre de leur traditionnel éclairage de la population malienne sur les bonnes œuvres du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, les responsables du Mouvement Mali en marche ont rencontré la presse, le samedi 13 août dernier à l’hôtel Massaley.

Cette rencontre visait d’une part à apporter les dernières bonnes nouvelles engrangées par notre pays, conformément aux engagements du Président de la République, et, d’autre part, à appeler les Maliens à ne pas tomber dans le piège des politiques qui profitent des opérations de déguerpissement pour pousser les citoyens à se révolter contre ces actions.

L’animateur principal de cette conférence était la porte-parole du mouvement, Youssouf Guindo. Il était accompagné de Moussa Issa Maiga, Président du Mouvement Mali en marche et de Mohamed Lamine Guindo, Conseiller du Président de la République.

Dans son allocution, le conférencier a touché plusieurs secteurs du développement de notre pays. Il s’agit de la première place retrouvée par notre pays en Afrique dans la production du coton; de l’octroi de l’agrément RA3 sur la sûreté aéroportuaire par l’Union Européenne à l’Aéroport International Modibo Keita de Bamako Senou,(1ère destination en Afrique devant Dakar) ; de l’adoption en Conseil des ministres du 29 juillet 2016, du projet d’ordonnance sur le statut général des militaires; de l’atteinte de 68% de l’objectif d’emplois créés de 2013 à 2016, soit 116 338 emplois formels sur les 200 000 de l’engagement présidentiel et d’éclairages sur l’opération de déguerpissement des lieux publics des grandes artères et de leurs périphériques.

Concernant ce dernier volet, Youssouf Guindo a expliqué le bien fondé de cette opération par le fait que ces lieux publics ont été «occupés de façon anarchique, incontrôlée et incontrôlable jusqu’à ce jour». Il ira plus loin en dénonçant le comportement de certains commerçants qui, selon lui, sont allés à jusqu‘à s’installer sur des bouches d’incendie, rendant du coup l’accès difficile aux soldats du feu pour faire leur travail.

Youssouf Guindo a aussi rappelé que Madame le Gouverneur a mené plusieurs actions de concertation avec l’ensemble des responsables et acteurs concernés. «Mme le Gouverneur n’a rien à y avoir, ce n’est pas elle qui a installé anarchiquement les commerçants. Elle fait le travail pour lequel elle a été nommée par SEM IBK, c’est-à-dire mettre fin à l’incivisme, à l’anarchie et cela dans tous les secteurs qui relèvent de sa zone de compétence» dira-t-il.

Et le porte-parole du Comité Mali en marche d’ajouter: «il faut s’en prendre aux élus locaux, c’est-à-dire aux maires, qui, certes, ont une délégation du pouvoir pour gérer leurs communes respectives, mais, de grâce, que cela se fasse conformément au plan d’urbanisation».

Face à l’appel de certains politiciens au soulèvement populaire, Youssouf Guindo dira que le mouvement Mali en marche appelle la population au calme, à la discipline et à la compréhension et à la poursuite des concertations entreprises entre les différents acteurs concernés. Aux Maires, responsables des commerçants et à la Chambre de Commerce, le conférencier a demandé de recenser très rapidement les déguerpis, afin de les recaser.

Mohamed Naman Keita

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here