Mouvements à l’ORTM: Le DG Sidiki N’fa Konaté commence la mise en œuvre son projet managérial

77

Dans le but de changer l’image de l’Office de Radio et Télévision du Mali(ORTM) et doter le Mali d’une radio et télévision publiques crédibles et performantes afin de susciter à nouveau l’intérêt des Maliens de l’intérieur comme de l’extérieur pour ses programmes, le nouveau Directeur Général Sidiki N’fa Konaté vient de procéder à des changements à la tête des différents services et sections. Il s’agit ainsi du début de la mise en œuvre d’un ambitieux projet managérial, qu’il a défendu avec brio devant un jury et qui lui a permis de redevenir le Directeur Général de l’ORTM.
Arrivé à la tête de l’ORTM le 11 avril 2016 (date de sa prise de service ndlr), le nouveau DG de l’ORTM Sidiki N’fa Konaté aura mis du temps avant de procéder à des changements au niveau des services et sections de la Télévision, de la Chaine 2 et au niveau des stations régionales. Selon nos sources, le Dg Sidiki N’fa Konaté après avoir été retenu parmi près d’une dizaine de candidats, a décidé de prendre du temps pour voir les uns et les autres à la tâche avant de procéder à des changements profonds dans le but d’améliorer la qualité du service public de l’ORTM. Mais aussi, susciter l’intérêt des Maliens de l’intérieur comme de l’extérieur pour les programmes de l’ORTM.
Ainsi, sur proposition du nouveau DG Sidiki N’fa Konaté, le ministre de l’Economie Numérique et de la Communication Me Mountaga Tall a procédé à la nomination des directeurs techniques et chefs de services à l’ORTM. C’est ainsi que Mahamadou Koné devient le directeur de la radio nationale. Sory Ibrahima Keita devient le directeur de la télévision nationale. La direction de l’administration des ressources humaines change aussi de directeur. Elle est désormais pilotée par Oumar Moussa Traoré. Et Ibrahim Diombelé devient le nouveau directeur des prestations et du Marketing. Les femmes n’ont pas été oubliées dans ce mouvement à Bozola. Car Mme Mariam Touré, ingénieur de l’information est nommée comme chef du service de l’audit interne.
Dans le cadre de la mise en œuvre de son plan managérial, le DG Sidiki N’fa Konaté a aussi procédé à des mouvements dans les stations régionales de l’ORTM. Ainsi, toutes les stations régionales changent de directeur sauf celle de Tombouctou.
Le mouvement a concerné la radio, la télévision et même la TM2. A la télévision, le directeur des programmes a changé, à la TM2 aussi, des modifications ont été apportées. Mais aussi à la Chaine 2 qui change de directeur car dirigée désormais par Adama Koité.
En plus de ces changements, beaucoup de chefs de services et de divisions vont changer. Tout cela dans le cadre de la mise en œuvre du plan managérial du nouveau DG Sidiki N’fa Konaté.
Doter le Mali d’une radio et télévision publiques crédibles et performantes
Dans son projet managérial qu’il a défendu devant un jury et qui lui a valu d’être retenu comme directeur général de l’ORTM, Sidi N’fa Konaté a promis d’initier une dynamique de dialogue au niveau de l’ORTM avec les syndicats et l’ensemble des travailleurs dans le but de créer un climat de confiance, une culture d’entreprise et les conditions de motivations du personnel. Il y est prévu aussi la mise en place d’une équipe managériale dynamique et motivée ayant le sens du travail bien fait et du respect de la chose publique. Ainsi que la formation du personnel d’encadrement. En matière de gestion administrative et financière, il est prévu de relire l’organigramme, le cadre organique, le manuel de procédures administratives, financières et comptables. En matière d’information, de magazine d’information et de sport, Sidiki N’fa Konaté promet de placer l’ORTM au cœur de l’actualité et des grands évènements avec liberté et responsabilité. Sidiki N’fa Konaté a aussi prévu de réhabiliter l’outil de communication pour faire face à la concurrence. Mais aussi de procéder à la relecture de tous les contrats que l’ORTM a conclus dans le cadre de la rediffusion tant avec les partenaires nationaux qu’internationaux, d’accélérer la numérisation et de relancer avant fin 2016, certains grands chantiers et projets de l’ORTM. Il s’agit aussi de rendre effectif le passage de la radiotélévision d’Etat à la radiotélévision de service public, de rendre effective la décentralisation des médias pour un dialogue national et une paix durable, d’expliquer l’action gouvernementale et de financer le projet ‘’pour le Mali, une radio/ télévision publiques crédibles et performantes ».
Son arrivée à la tête de l’ORTM a déjà produit des effets. Car avant cela, au moins 50 stations de l’ORTM à l’intérieur du pays étaient à l’arrêt ou presque faute de pièces de rechanges ou de carburant. En effet, selon nos sources, les responsables de ces stations de l’intérieur ne percevaient plus leurs carburants et la situation a commencé à se normaliser depuis son retour à la tête de l’ORTM. Aussi, le journal télévisé qui n’avait plus assez d’audience auprès du public malien a commencé à susciter l’intérêt des téléspectateurs maliens puisqu’il a été calibré. Sans compter certains programmes qui étaient presqu’à l’arrêt et qui ont été redynamisés, ajoutés à de nouveaux programmes en vue. Aussi, la TM2 qui est la deuxième chaine de télévision nationale est désormais sur le satellite.
Ce plan managérial de Sidiki N’fa Konaté dont la mise en œuvre n’est qu’à ses débuts promet certainement des lendemains meilleurs pour l’ORTM et même pour les travailleurs.

D. Diama

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here