Régime d’IBK : Youssouf Guindo, porte-parole du comité ‘’ le Mali en marche’’ appelle l’opposition à faire preuve de responsabilité

79

En vue de soutenir les actions du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, le comité ‘’le Mali en marche’’ a animé, le samedi 13 août dernier, une conférence de presse à l’hôtel Massaley. Le conférencier, Youssouf Guindo,  porte-parole dudit comité en a profité pour appeler les responsables des partis politiques de l’opposition à faire preuve de responsabilité et de reconnaitre les efforts du gouvernement.

La production cotonnière de la campagne agricole 2015-2016, la certification de l’aéroport international Modibo Keïta de Bamako-Sénou, l’opération de libération des voies publiques en cours à Bamako, l’emploi et les questions relatives à la défense et à la sécurité, tels étaient entre autres, les principaux sujets de l’actualité évoqués par le conférencier Youssouf Guindo, porte-parole du comité ‘’le Mali en marche’’.

Selon lui, au titre de la campagne agricole 2015-2016, le Mali a été classé premier producteur de coton en Afrique devant le Burkina Faso. A ses dires, le rendement du coton à l’hectare  est passé de 852 à 933 kilogrammes de même que le prix au kilogramme qui a été relevé 255 FCFA.

Pour le porte-parole du comité ‘’le Mali en Marche’’, Youssouf Guindo, ces progrès sont le fruit des actes concrets posés par le président Ibrahim Boubacar Keïta en faveur du monde rural depuis son arrivée à la tête du pays. Au nombre desquels, la subvention des intrants agricoles, l’affectation de 15% du budget  à l’agriculture, la création d’une usine d’engrais organique 100% bio, entre autres.

Dans le secteur du transport, selon le conférencier, Youssouf Guindo, l’aéroport international Modibo Keïta de Bamako Sénou a été certifié RA3 par les experts de l’Union Européenne. Toute chose qui, dit-il, ouvre au Mali, l’accès à tous les aéroports de l’espace européen. A l’en croire, Bamako est la première destination en Afrique de l’Ouest à détenir cette certification suivie de Dakar.

Sur le plan de la sécurité et de la défense, le porte-parole du comité ‘’le Mali en Marche’’ a salué  l’adoption d’un projet d’ordonnance portant statut général des militaires.  Un projet de loi qui, dira-t-il, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la loi d’orientation et de programmation militaire qui a pour objectif de contribuer à l’amélioration des conditions de travail et de vie des Forces Armées Maliens (FAMas).

« Les précédents régimes ont semé la chamaille entre frères d’arme, des grades de complaisance ont été accordés à des copains, copines, frères, cousins, amis. Toutes choses qui ont démoralisé, désolidarisé et fragilisé davantage notre armée », a martelé le conférencier Youssouf Guindo. Qui poursuit en révélant qu’un officier toujours en poste lui a révélé qu’en seulement deux (2) ans, 52 militaires ont été promus au grade de Général sous  ATT.

« Les grades ne revenaient plus aux méritants, cela doit cesser et c’est en cela que nous saluons la mise en œuvre de la loi d’orientation et de programmation militaire initiée par le président IBK », a souligné Youssouf Guindo.

S’agissant de l’opération de déguerpissement des installations anarchiques de commerce en cours à Bamako, le porte-parole du comité ‘’le Mali en marche’’ dira que l’effort du gouverneur de Bamako, Aminata Kane doit être salué et encouragé.

Selon lui, le gouverneur du District Aminata Kane a réussi là où les hommes ont échoué.

Pour lui, Bamako a trop souffert de sa pollution environnementale, de son incivisme notoire où la discourtoisie se côtoie avec le populisme, le m’as-tu vu. « Trop c’est trop ! » a martelé Youssouf Guindo. Qui a appelé les partis politiques de l’opposition à faire preuve de responsabilité et à reconnaitre les efforts consentis par le gouvernement.

Lassina NIANGALY


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here