Bourde gouvernementale : ‘’Cet Adama Traoré’’ que le Président IBK reconnait

44

Suite à la trop grande liberté que s’est donnée le gouvernement dans le traitement du dossier d’Adama Traoré, mort en France, le Président IBK n’ayant certainement pas approuvé la déclaration gouvernementale, a reçu la famille du défunt. Cette audience accordée le 12 aout, par le président à la famille est un désaveu du gouvernement, mais elle ne suffit pas, selon la jeunesse du Parena, un parti d’opposition. « Le Mouvement de la jeunesse PARENA invite CE GOUVERNEMENT à se rétracter et à retirer le communiqué du 10 août qui n’honore pas le Mali », selon le communiqué du Parena.

Le Gouvernement de la République du Mali à travers son porte parole avait souligné dans une déclaration du 10 Août 2016, « qu’à la date d’aujourd’hui 10 août 2016, aucun document officiel n’atteste que cet Adama TRAORE décédé 19 juillet 2016 en France est de nationalité malienne. Tous les documents de feu Adama Traoré prouvent qu’il est français même si sa mère est détentrice d’un passeport malien périmé ». Une nouvelle qui a offusqué plus d’un Malien de l’Intérieur, comme ceux de l’Extérieur. Non content de cette sortie de son gouvernement, le Président IBK a voulu corriger la bourde gouvernementale en recevant, vendredi 12 Août, à Koulouba la mère, la sœur et l’oncle d’Adama Traoré. A cette occasion le Président IBK a réitéré l’attachement de l’Etat à tous ses enfants, aussi bien ceux de l’intérieur que de l’extérieur. Le président IBK a également rappelé toute l’importance et la considération qu’il accorde aux Maliens tant de l’intérieur que de l’extérieur. Cet évènement a paru tel un désaveu. Pour le parti pour la renaissance nationale, ce geste du président ne suffit pas. La jeunesse de ce parti d’opposition a invité le gouvernement à se rétracter et « à retirer le communiqué du 10 août qui n’honore pas le Mali ».

Dans un communiqué de presse du 13 Août, le mouvement de la jeunesse PARENA s’est dit choqué par le communiqué de notre Gouvernement sur notre compatriote mort en France dans des conditions non encore éclaircies. Ce fut une grande surprise de voir notre gouvernement se méprendre de ses propres lois. Le mouvement de la jeunesse du Parena a rappelé que « Notre code de la nationalité est pourtant sans ambiguïté : un enfant né de parents maliens est automatiquement Malien », corrige-t-il, le gouvernement malien.

A partir de cet instant, « comment peut-on affirmer que Cet ADAMA dont le “diamou” est TRAORE et dont la mère à un passeport malien (même périmé) n’est pas malien ? », s’interroge ce mouvement de jeunesse du Parena, selon lequel, « ne pas avoir de documents officiels maliens n’enlève rien aux liens avec la patrie malienne, n’enlève rien à l’appartenance à la Nation malienne. Cette appartenance repose sur l’amour du pays, le sentiment de partager un destin commun, une langue et une culture commune avec le reste de l’ensemble national ».

Le fait que la famille Traoré a décidé d’enterrer “cet Adama Traoré” sous la terre des ancêtres aurait dû faire taire CE GOUVERNEMENT qui nous fait trop honte, poursuit le communiqué du mouvement des jeunes du Parena. Comment le président de la République qui parle si souvent d’ensemble national a-t-il pu laisser CE GOUVERNEMENT produire un communiqué si honteux. « L’audience accordée le 12 aout, par le président à la famille est un désaveu du gouvernement. Mais elle ne suffit pas. Le Mouvement de la jeunesse PARENA invite CE GOUVERNEMENT à se rétracter et à retirer le communiqué du 10 août qui n’honore pas le Mali », selon le communiqué du Parena.

Aguibou Sogodogo


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here