Agence de développement régional (ADR) du District de Bamako : Brainstorming sur son rôle et ses responsabilités dans le développement de la capitale

56

Le lundi 15 août dernier, les représentants des services techniques et des 6 Communes du District de Bamako ont cogité sur le rôle et les responsabilités de l’Agence de développement régional de la capitale malienne. C’était au cours d’un atelier organisé par le Programme de gouvernance locale de l’USAID, dénommé Sub-National Gouvernance Projet (SNGP), en collaboration avec l’ADR de Bamako.
La rencontre était présidée par le représentant du ministre de la Réforme de l’Etat et de la Décentralisation, Amara Traoré, Conseiller technique, en présence de la Directrice du Programme de gouvernance locale, Kadidia Dienta. L’atelier visait à appuyer la mise en place de l'ADR de Bamako à travers une large information sur ses rôles et responsabilités dans l'accompagnement des Collectivités territoriales.
En effet, dotée de la personnalité morale et de l'autonomie financière, l'ADR de Bamako a pour mission de favoriser le développement du Conseil du District.
A ce titre, elle est chargée d'assister la Mairie du District de Bamako et les six Communes dans l'exercice de la maitrise d'ouvrage du développement régional et local, dans les domaines de la planification des opérations de développement, la préparation, la programmation et la réalisation des opérations, la gestion des services des collectivités territoriales et la mobilisation des ressources pour le financement du développement régional et local.
Le Programme de gouvernance locale est un partenaire qui vise à aider le Mali dans l'approfondissement de la décentralisation. Dans ce cadre, il a pour but de promouvoir des changements ciblés dans les systèmes régionaux et locaux qui permettent d'accroitre la confiance entre le gouvernement et les collectivités territoriales.
L'appui du SNGP aux Collectivités territoriales, à travers les ADR, permettra d'améliorer à coup sûr leur gouvernance et de renforcer leurs capacités techniques à offrir un service de qualité aux populations.
Ainsi, l'ADR et le SNGP ayant décidé de travailler en synergie, conformément au contenu de leurs plans d'action, ils envisagent d'informer les services techniques de l'Etat, les services propres des Collectivités territoriales, les Projets et Programmes et les Organisations de la Société Civile sur leurs missions respectives.
Ce programme, qui est financé par l’USAID à hauteur de 11 milliards, s’inscrit en droite ligne des grandes orientations de la politique du Gouvernement malien. Selon sa Directrice, le SNGP est le fruit des accords bilatéraux entre les deux gouvernements et s'inscrit dans le cadre de la stratégie quinquennale de l'USAID, qui vise à «aider les Maliens à se forger un avenir démocratique, résilient et prospère».
A l’en croire, cette stratégie de l'USAID cadre
bien avec la politique du Gouvernement malien en matière de Décentralisation et de Régionalisation et vient en appui à la mise en œuvre de l'Accord pour la paix et la réconciliation nationale.
La Directrice ajoutera que cette rencontre entre dans le cadre des activités que le SNGP mènera pour appuyer les Agences de Développement Régional du Mali dans l'accomplissement de leur noble mandat.
Youssouf Diallo

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here