Mort par balle d’un manifestant lors des émeutes contre l’interpellation de Ras Bath : La police nationale décline sa responsabilité

105

Après la manifestation sanglante survenue devant le tribunal de la commune IV suite à l’interpellation de l’animateur et activiste Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath dans la matinée du mercredi dernier, la Direction Générale de la Police Nationale a organisé une conférence de presse le même jour dans l’après-midi dans ses locaux à l’ACI 2000. Une conférence animée par le directeur général adjoint, Mahamadou Z. Sidibé.

D’entrée de jeu, Mahamadou Z. Sidibé est revenu sur l’interpellation de Ras Bath qui est à l’origine de ces heurts en commune IV. Selon lui, le lundi 15 août denier, Ras Bath a été interpellé au niveau du camp 1 de la Gendarmerie. Dès l’annonce de cette nouvelle dit-il, ses fans ont envahi la ville de Bamako et ont commencé à faire des manifestations. Mais cela s’est calmé lorsque certaines explications leur ont été données.

C’est quand l’information a circulé sur sa comparution le mercredi matin au tribunal de la commune IV que ses fans ont commencé à manifester pour demander sa libération immédiate, explique-t-il.

« Nous voulons juste dire aux Maliens que Ras Bath n’est pas en conflit avec les forces de l’ordre. Nous ne sommes pas là pour supporter quelqu’un ou être contre quelqu’un. Notre boulot est de freiner toute personne qui trouble l’ordre public », a-t-il souligné.

Selon lui, ils travaillent pour l’Etat et le peuple malien, mais, ils ne sont pas des juges.

A l’en croire, il a été demandé aux forces de l’ordre d’interpeller Ras Bath. Ce qui a été fait afin qu’il soit présenté au procureur. Et c’est ce qui devrait être fait le mercredi dernier, a-t-il indiqué. Mais à cause de ses fans, indique le conférencier, sa comparution n’a pas pu se faire car ils sont sortis pour manifester. Et cette manifestation a abouti à des dégâts dans la ville de Bamako.

« Nous demandons aux fans de Ras Bath de cesser les manifestations pour savoir d’abord ce qui lui est reproché. Qu’ils laissent le tribunal faire son travail », a laissé entendre Mahamadou Z. Sidibé. Avant d’inviter les fans de Ras Bath au calme et à faire preuve d’indulgence et de patriotisme.

Pour lui, ils peuvent l’aider d’une autre manière car leur façon de faire fera empirer sa situation. Pour éviter tout cela, il a invité ceux-ci à laisser la justice faire son travail.

Aux dires du conférencier, le souhait de Ras Bath lui-même est la justice. C’est pourquoi, ils doivent laisser la justice faire son travail.

A la question de savoir si les forces de l’ordre ont tiré à balles réelles sur les manifestants, le conférencier a affirmé qu’aucun policier n’était en possession d’un pistolet. Car dit-il, quand leurs éléments partent en maintien d’ordre, il leur est interdit d’emmener des armes. Il a rassuré d’ailleurs qu’ils vont faire en sorte que lors des opérations de maintien d’ordre, aucun policier ne soit muni de pistolet chargé.

Fily Sissoko

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here