Ras Bath désormais sous « contrôle judicaire » : Ce que ça sous-entend selon sa défense

92

Selon le collectif d’avocats constitué pour la défense du sieur Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath, leur client « a été poursuivi non détenu, mais le juge l’a astreint à certaines instructions qu’il va respecter». En somme, Ras Bath est désormais sous « contrôle judicaire ». Explications des avocats lors d’une conférence de presse ce vendredi 19 Aout à la maison de la presse !
Selon ces hommes de la robe, être sous contrôle judicaire c’est quand le juge d’instruction décide de ne pas conduire le présumé en prison tout en lui demandant de se garder de poser tel ou tel acte.
Donnant des exemples sur ces actes « à ne pas poser », Me Abdourahamane Touré, membre du collectif des avocats, a indiqué que le juge d’instruction peut interdire au mis sous contrôle judicaire de ne pas sortir d’un rayon bien déterminé ; de ne pas sortir de la cour sans autorisation, de ne pas prendre la parole en public ; de ne pas rencontrer ou échanger avec telle ou telle personnes ; de ne pas se retrouver tel ou tel endroit. Me Abdourahamane Touré, toujours à titre illustratif, a indiqué que le juge d’instruction peut également demander au mis en cause de se présenter une fois par jour ou par semaine à son cabinet.
Et le cas Ras Bath ? Quelles sont les instructions auxquelles il est astreint à respecter ? « Nous ne pouvons pas nous prononcer sur certains sujets qui sont sous le secret. Cela est bien pour la partie poursuivante et la partie poursuivie », a-t- on répondu lors de cette conférence de presse qui était conjointement animée par les trois avocats du collectif de défense de Ras Bath. Outre Me Abrourahamane Touré, il s’agit des maîtres Maliki Ibrahim et Siriki Zana Koné. Ils ont nié toute implication des autorités religieuse pour l’élargissement du dossier Ras Bath.
L’interpellation de Ras Bath a fait l’objet de violentes manifestations le mercredi 17 Août au tribunal de commune IV où le prévenu devait être présenté à un juge. Suite à ces manifestations, l’on déplore 1 mort, 18 blessés et 19 interpellations. Pour sa part le ministre de la justice Me Mamadou Ismael Konaté suite à la visite au tribunal de la commune IV a martèlé que "Il faut que force reste à la Loi. Les 19 personnes détenues ont été déférées sur mes instructions. Ils répondront de leur acte. Rast Bath est sous contrôle judiciaire et la procédure judiciaire le concernant poursuivra normalement son cours. Les biens détruits au tribunal seront remboursés par les auteurs".
Djibi Samaké
Mali24
Suivant >

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here