CCIM : On compte les déguerpis : le médecin après la mort

53

Dans un communiqué de presse, le président de la Chambre de Commerce, Youssouf Bathily informe du recensement des personnes touchées par les opérations de libération des domaines et des voies publics initiées par Mme le gouverneur du district. C’est un peu l’histoire du médecin après la mort dans la mesure où l’on devait respecter ce préalable.

C’est le seul reproche formulé par des observateurs à la dame de fer du district. Du reste, cette opération est de la poudre aux yeux : de nos jours aucune terre n’est disponible pour recasser les déguerpis. L’alternative reste les Halles de Bamako. Ici, l’urbanisme avait aménagé il y a deux ans plus de 700 boutiques pour les commerçants qui ont refusé de les occuper. Présentement, ces boutiques servent de bars, de maisons closes ou de salles de sport.

O. D.

 

ECOLES

“Les Castors : le lycée des premiers au bac

Le lycée les Castors, créé en 2009, organise le mardi 23 août 2016 une cérémonie solennelle de remise de prix à ses bacheliers 2016 et le lancement officiel des activités de l’Institut africain de technologies et de management (Itma) à l’hôtel Radisson Blu.

L’établissement “les Castors” a réalisé un taux de 84 % au baccalauréat malien 2016 avec trois mentions “très bien” et 16 mentions “bien”. Pour cela, l’école a décidé de récompenser le mérite et de créer les conditions pour une continuité dans l’excellence avec le démarrage des activités  de l’Itma.

Depuis trois ans, l’école maintient le cap de l’excellence. De sa création, “les Castors” compte trois premiers nationaux au baccalauréat tous des scientifiques. La dernière en date s’appelle Kadiatou Témé. Le journal “Le Flambeau” lui a consacré un sujet.

O. D.

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here