CAN 2017, Mali-Bénin : GIRESSE veut terminer les éliminatoires en beauté

27

Le sélectionneur national a dévoilé hier la liste des 23 joueurs retenus pour la dernière journée des éliminatoires contre le Bénin. Ce sera le 4 septembre au stade du 26 Mars

Déjà qualifié pour la CAN 2017, le Mali accueille le Bénin le 4 septembre à l’occasion de la dernière journée des éliminatoires. Hier, le sélectionneur Alain Giresse a dévoilé la liste des joueurs retenus pour ce match au cours d’un point de presse qui s’est déroulé au siège de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT). Sans surprise, le technicien français a convoqué presque tous les cadres de l’équipe, mais on note également la présence de deux nouvelles têtes dans la sélection. Il s’agit de Lassana Coulibaly (Bastia) et Diadié Samassékou (Red Bull Salzburg). Les deux joueurs devraient faire leur baptême du feu avec les Aigles à l’occasion de cette dernière journée des éliminatoires de la CAN, Gabon 2017. Diadié Samassékou est bien connu des supporters pour avoir joué avec la sélection nationale junior et participé au dernier Mondial de la catégorie. Mais jusque-là, le jeune milieu de terrain n’avait jamais goûté à la joie d’enfiler le maillot de la sélection nationale sénior. Ce sera peut-être contre les Ecureuils du Bénin, le 4 septembre au stade du 26 Mars. L’autre nouvelle tête du groupe, Lassana Coulibaly, est totalement inconnu du public malien. Le jeune attaquant de Bastia qui a joué 117 minutes lors des deux premières journées du championnat de France, Ligue 1, sera donc l’une des attractions de cette confrontation entre les Aigles et les Ecureuils béninois. Comme lors des précédentes journées, Alain Giresse a encore rencontré d’énormes difficultés pour faire sa liste. La faute, au cas de blessure et au démarrage tardif de certains championnats. Ainsi, le sélectionneur national a dû se passer des services de plusieurs cadres dont Tongo Ahmed Doumbia, Molla Wagué, Bakary Sako (tous blessés) et Mamoutou N’Diaye (suspendu). Pour pallier ces absences, le technicien français a fait appel à certains éléments qui sont restés à la touche pendant de longs mois. Il s’agit notamment des milieux de terrain, Samba Sow et Sambou Yattabaré, des attaquants Cheick Tidiane Diabaté et Adama Traoré et du portier Soumaïla Diakité. Comme indiqué plus haut, cette dernière journée des éliminatoires est sans enjeu pour le Mali qui est déjà qualifié pour la phase finale et qui jouera pour le prestige. Toutefois, le technicien Alain Giresse veut terminer sur une note positive, c’est-à-dire sans défaite. «Nous aborderons cette rencontre comme les autres car le fait qu’on soit déjà qualifié n’enlève rien à l’utilité de ce match. Le Bénin jouera cette rencontre pour la gagner à défaut d’avoir le match nul pour être parmi les qualifiés. Le Mali ne négligera pas cette rencontre, au contraire, on va jouer pour gagner et terminer la phase de poules en beauté», annonce le sélectionneur national. «Ce match, poursuivra-t-il, doit servir également de préparation pour le groupe dans la perspective des éliminatoires du prochain Mondial contre la Côte d’Ivoire en octobre à Bouaké. Certes, l’enjeu de cette rencontre n’est pas comme les autres mais on fera tout pour avoir le meilleur résultat possible c’est à dire faire un parcours sans faute lors de ces éliminatoires». Les inquiétudes du technicien concernent le centre de Kabala qui ne serait pas prêt pour accueillir les Aigles. «J’ai déjà informé les autorités compétentes pour prendre des mesures afin que ce problème soit très rapidement résolu», dira Alain Giresse sans préciser la nature des problèmes que pose le site.

D. COULIBALY

Dimanche 4 septembre au stade du 26 Mars 17h : Mali-Bénin LA LISTE DES 23 AIGLES Gardiens (3) : Oumar Sissoko (Orléans, France), Djigui Diarra (Stade malien), Soumaïla Diakité (Stade malien). Défenseurs (7) : Hamari Traoré (Reims, France), Salif Coulibaly (T.P Mazembe, R.D Congo), Mohamed Konaté (Renaissance Berkane, Maroc), Youssouf Koné (Lille, France), Ousmane Coulibaly (Platanias, Grèce), Charles Traoré (Troyes, France), Mahamadou N’Diaye (Troyes, France) : Milieux (6) : Yacouba Sylla (Rennes, France), Birama Touré (Standard Liège, Belgique), Sambou Yatabaré (Werder Brême, Allemagne), Samba Sow (Kayeseryspor, Turquie), Lassana Coulibaly (Bastia, France), Diaidé Samassekou (Red Bull Salzbourg, Autriche). Attaquants (7) : Tiécoro Kéita (Red Stars, France), Abdoulaye Diaby (FC Bruges, Belgique), Moussa Doumbia (Rostov, Russie), Cheick Tidiane Diabaté (Ankaraspor, Turquie), Moussa Maréga (Guimares, Portugal), Modibo Maïga (Al Nasr) et Adama Traoré (AS Monaco, France). Entraîneur : Alain Giresse.

CAN 2017 : LA CAF CONFIRME LA QUALIFICATION DE LA GUINéE BISSAU

La Guinée Bissau prendra bien part à sa première CAN ! Qualifiée sur le terrain pour l’édition 2017, la surprenante sélection devait encore faire face à un dossier pouvant l’inquiéter en coulisses : la réclamation portée par la Zambie qui contestait l’éligibilité de son gardien Papa Massa Mbaye, né au Sénégal. Mais la CAF a désavoué les Chipolopolos lundi. « La Commission d’organisation de la CAN considère le joueur éligible et en conséquence le match Guinée Bissau – Zambie du 4 juin 2016 est homologué sur le score acquis sur le terrain (3-2). (…) Les investigations de la CAF ont permis d’établir que Mbaye Fall (…) n’a jamais joué pour l’équipe nationale du Sénégal. Dans une lettre datée du 10 juin 2016, la Fédération sénégalaise de football a confirmé que le joueur n’a jamais été enregistré en son sein », explique l’instance dirigeante du football africain dans un communiqué. Celle-ci précise en outre que le portier était bien en droit d’obtenir la nationalité bissau-guinéenne puisque sa grand-mère était née dans ce pays que plus rien ne peut désormais l’empêcher d’aller au Gabon en janvier prochain !

aBamako