Relâché sur instruction du président IBK : Les avocats de Ras Bath tentent de camoufler l’effort de médiation des leaders religieux musulmans

66

En vue d’apaiser la tension sociale après les violentes protestations intervenues la semaine dernière suite à l’interpellation de l’animateur radio Ras Bath, le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta, à la demande des leaders religieux musulmans a donné l’instruction de le libérer. Mais la procédure suit son cours puisque Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath a été placé sous contrôle judiciaire.

Ras Bath a été libéré et mis en congé forcé jusqu’à nouvel ordre. C’est le moins que l’on puisse dire. Car désormais, placé sous contrôle judiciaire, l’animateur de radio, Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath est privé de toute prise de parole en public, d’émissions radio ou ‘’télé’’ avec obligation de ne pas sortir de la zone de contrôle judiciaire, à savoir la commune IV du District de Bamako.

Cela est intervenu après les violentes manifestations de la semaine dernière qui ont causé d’importants dégâts matériels, une perte en vie humaine et plusieurs blessés. Car, sur leur passage, les manifestants pro Ras Bath ont saccagé les locaux du tribunal de la Commune IV et brûlé plusieurs véhicules.

Des évènements malheureux et condamnables suite auxquels, les leaders religieux musulmans avec à leur tête, le président du Haut Conseil Islamique Mahmoud Dicko, ont rencontré le président Ibrahim Boubacar Keïta pour échanger avec lui sur ‘’les questions brûlantes de l’heure’’. Même si officiellement, rien n’a filtré de cette rencontre, selon les indiscrétions, l’affaire Ras Bath était le principal sujet inscrit au menu de cette rencontre entre le premier magistrat de la République, Ibrahim Boubacar Keïta et les leaders religieux musulmans. Et contrairement aux déclarations des avocats de l’interpellé, Ras Bath, qui veulent faire croire à l’opinion le contraire, le président IBK qui a été sensible à la demande des  leaders religieux a instruit sa libération. « Le président de la République son excellence monsieur Ibrahim Boubacar KEITA a reçu en audience les leaders religieux de notre pays. Au centre des échanges, les préoccupations de l’heure » a noté la cellule de communication de la présidence de la République  dans un communiqué publié sur son site officiel.

« Le Chef de l’état a sollicité le concours des religieux pour l’apaisement des cœurs et des esprits afin de réunir les filles et fils du pays pour un Mali en Paix. Le président a réitéré son engagement à mettre tout en œuvre pour que la paix et la stabilité soient de retour dans le pays. Les religieux ont fortement apprécié l’initiative et se sont engagés à soutenir le président et le gouvernement en jouant toute leur partition pour sensibiliser les populations. En outre, les chefs religieux ont appelé au calme et au dialogue pour plus de compréhension et de stabilité », poursuit le communiqué.

Il est donc clair, pour qui veut comprendre, que Ras Bath doit sa libération au concours des leaders religieux musulmans et du premier magistrat de la République et non à celui de ses avocats  qui veulent faire croire le contraire à l’opinion nationale.

A noter que le dossier n’est pas encore clos et la procédure suit son cours.

Lassina NIANGALY

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here