Diligence dans la gestion de l’affaire Ras Bath : Me. Mamadou Ismaïla Konaté aura-t-il la même promptitude pour instruire les multiples dossiers de corruption et de délinquance financière qui défraient la chronique judiciaire?

99

Le Ministre de la Justice est bien dans son rôle en instruisant au Procureur d’ouvrir une enquête judiciaire contre Ras Bath pour les chefs d’accusation énumérés dans son mandat d’interpellation. Pour le citoyen lambda, la célérité avec laquelle le procureur de la République sur instruction du ministre avait enclenché une procédure contre Ras Bath, doit présager d’un lendemain meilleur quant à la diligence des sulfureux dossiers de corruption et autres délits de droit. Le ministre de la Justice, garde des sceaux, est attendu par les nombreux maliens épris de Droit. Aura-t-il les coudées franches dans la lutte contre la corruption et la délinquance financière ? Les bourreaux de la République ne sont-ils pas ceux qui tirent la ficelle en haut ? Son action serait-elle un coup d’éclat ?

La bonne distribution de la Justice dans un pays est gage de paix, de stabilité et de confiance entre gouvernés et gouvernants. Elle permet également d’attirer les investisseurs qui vont se sentir en sécurité. Au Mali, de l’avènement de la démocratie à nos jours, l’une des tares du pays reste la justice. Trois régimes se sont succédé, mais aucun n’a véritablement fait de la bonne et équitable distribution de la Justice son cheval de bataille à telle enseigne que les citoyens ne font plus confiance aux institutions judiciaires. Pour eux, les décisions de justice sont toujours rendues en faveur du plus fort ou du plus offrant. Ainsi, d’Alpha Oumar Konaré à Ibrahim Boubacar Keita en passant par Amadou Toumani Touré, tous les trois présidents ont porté leurs choix sur des hommes et des femmes pour rendre la justice plus juste et équitable. Si certains ont fait preuve de courage d’autres par contre ont terni l’image de l’une des plus importantes institutions de la République, par leur incompétence et par soif de gain facile. Tous ces ministres ont en commun d’avoir manqué de redorer son blason.
Aujourd’hui, avec la nomination de Me. Mamadou Ismaïla Konaté à la tête de cet important département et surtout après l’acte qu’il vient de poser en instruisant au PG d’ouvrir une enquête sur l’animateur de radio Ras Bath, il y a lieu d’espérer que le droit sera dit et appliqué dans toute sa rigueur selon le ministre. Il a désormais sur ses épaules l’espoir de nombreux citoyens épris de justice. Si l’interpellation de Ras Bath est pour certains hommes de média une tentative de faire taire toutes les voix qui dénoncent la mauvaise gouvernance, pour les juristes, il demeure un justiciable qui peut être interpellé pour des faits qui lui sont reprochés.
En définitive, la conséquence positive qu’on peut tirer de cette affaire Ras Bath est qu’elle permet aux citoyens d’espérer une suite judiciaire aux multiples affaires rocambolesques qui ont éclaboussé le régime IBK. Parmi celles-ci, l’on peut citer, entre autres, l’affaire de l’achat du Boeing Présidentiel et des équipements militaires, celle des engrais frelatés et des tracteurs surfacturés, des cas d’enrichissements illicites et de blanchiment d’argent ainsi que des cas de conflits d’intérêts. De la bonne gestion de ces sulfureux dossiers dépend fortement la crédibilité de Me. Mamadou Ismaïla Konaté.
Youssouf Sissoko
[email protected]

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here