Crise au septentrion malien: Le ministre Koïta rencontre la jeunesse du nord afin de trouver une solution au conflit

86

Hier, jeudi 25 août 2016, le ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne, Amadou Koïta a rencontré la jeunesse du nord dans sa diversité au Centre culture artisanal nord du Mali (Tumast). Au delà d’une simple visite de prise de contact, cette rencontre, organisée par le département de la jeunesse et la construction citoyenne se voulait aussi un tremplin pour trouver une solution idoine à la grave crise que traverse le Mali depuis 2012. C’était en présence de Sidi Aly Bagna, président de la jeunesse Arabe, du patron du centre culturel, Monsieur Mohamed et d’autres jeunes leaders.

Le Centre culture artisanal nord du Mali (Tumast) de Bamako a abrité hier jeudi, la journée de réflexion et d’échanges sur la citoyenneté et le civisme entre le ministère de la jeunesse et la construction citoyenne et la jeunesse du nord. La rencontre était présidée par le ministre Amadou Koïta en présence de nombreuses autres personnalités. Après les mots de bienvenu du patron du centre culturel Tumast, le président de la jeunesse Arabe, Sidi Aly Bagna a souhaité la mobilisation des uns et des autres pour trouver une solution à la crise du nord du Mali.

A sa suite, le ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne, Amadou Koïta a fait savoir qu’il a souhaité cette rencontre pour que tout le monde puisse apporter sa pierre à la résolution de la crise politico-sécuritaire que traverse le Mali. « Notre diversité n’est pas une source de conflit au contraire elle fait de nous une grande nation. Notre richesse dépende de cette diversité. Le conflit du nord ne peut trouver une solution idoine et acceptable que lorsque nous les Maliens nous voulons », a-t-il dit. Avant d’ajouter que la jeunesse a un grand rôle à jouer pour la résolution de cette crise.

A l’en croire, la jeunesse est une chance pour le Mali et non une bombe à retardement. Par ailleurs, il a souligné que bientôt, il y aura le décret d’application de la loi sur le Service national des jeunes (SNJ) dont les non fonctionnaires pourront aussi trouver une place de choix. Le ministre a mis l’accent sur le sommet Afrique-France devant se tenir en janvier 2017 à Bamako. En marge de ce sommet, il y aura également le forum des jeunes dont le département est à pied d’œuvre pour le choix des thèmes. Tout au long des échanges, le ministre Koïta a rassuré les jeunes de son soutien indéfectible. Les autres intervenants lors des débats ont tous prôné l’union entre les Maliens afin de faire face aux défis de l’heure.

Aguibou Sogodogo

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here