L’Ambassadeur Cissé lors de l’ouverture du procès Al Mahdi : « Le Gouvernement du Mali reste déterminé à poursuivre les auteurs de ces crimes et à faire justice à de nombreuses victimes »

66

Ce diplomate discret mais efficace s’est confié à l’envoyé spécial de Studio Tamani à la Haye. Sékou dit Gaoussou Cissé, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a rappelé que les crimes commis dans le nord du Mali ne se sont pas limités à des attaques contre le patrimoine culturel. Une affirmation bien faite à une bonne tribune !

Depuis quelques temps, Son Excellence Sékou dit Gaoussou Cissé dirige avec une main d’expert la juridiction de l’Ambassade de la République du Mali à Bruxelles qui comprend le Royaume de Belgique, le Grand-duché du Luxembourg, le Royaume des Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Grande Bretagne, l’Irlande du Nord et le Liechtenstein, l’Union européenne ainsi que le Groupe ACP. A l’ouverture du procès d’Ahmad Al Faqi Al Mahdi devant la Cour Pénale Internationale, ce diplomate discret et efficace s’est confié à l’envoyé spécial de Studio Tamani. Son Excellence Sékou dit Gaoussou Cissé a prononcé au bon endroit des paroles que le peuple veut attendre dans la bouche de ses dirigeants.

« Le procès qui s’ouvre aujourd’hui (Ndlr : lundi) constitue donc pour nous une étape majeure dans le processus que nous avons entamé ensemble avec la communauté internationale pour restaurer la paix et la stabilité dans les régions du nord du Mali affectées par la crise et pour rompre avec l’impunité des crimes ignobles dont les maliens ont été victimes. Ce procès nous apporte un fort soulagement, en tant que peuple affecté et nous encourage dans nos efforts de renforcement de l’Etat de droit et de lutte contre l’impunité dans notre pays. Les crimes qui ont été commis et qui se commettent toujours dans les régions du nord du Mali, ne se sont pas limités à des attaques de notre patrimoine culturel. Plusieurs personnes dont des femmes et des enfants ont été victimes de crimes graves par des groupes armés non seulement à Tombouctou mais aussi dans les autres régions. Le gouvernement du Mali reste déterminé à poursuivre les auteurs de ces crimes et à faire justice à de nombreuses victimes », a-t-il rassuré.

Ce diplomate chevronné, très averti pour avoir pris une part active aux négociations ayant abouti à la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation, sait de quoi il parle.

Chiaka Doumbia

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here