Regard sur la démocratie malienne

51

Les Maliens ont pourtant un génie extraordinaire et un savoir-faire hors du commun pour façonner le Mali. Les Maliens sont entreprenants, perspicaces, patriotes, sincères, travailleurs acharnés et des hommes d’honneur et de dignité. Les Maliens savent être au service de leur pays. Si et seulement si, ils sont mieux orientés…Des valeurs qui ont été chantées à travers les temps et les générations.

Les comportements des dirigeants successifs ont-ils eu raison de ces caractéristiques des Maliens ? On ne peut aimer quelqu’un d’autre mieux que soi-même, dit-on couramment. Les vicissitudes du temps sont-elles aussi passées par là pour métamorphoser le Malien ? Nous nous devons de revaloriser le Malien, quel que soit son statut social. Il nous faut réveiller en chaque Malien l’amour de la patrie, des vertus de l’abnégation au travail. Il nous faut combattre en chaque Malien toutes les contre-valeurs, notamment celles qui se nourrissent de la corruption, du gain facile, des raccourcis pour l’ascension sociale, du sectarisme religieux, de l’ethnocentrisme, du régionalisme. Car, n’oublions jamais que la plupart de nos maux ont leurs racines dans nos propres comportements.

Le Mali, comme aiment à le rappeler nos historiens, est un vieux pays qui a exporté “sa” civilisation quand beaucoup n’existaient pas encore. Nous devons rompre avec la mentalité d’éternels assistés de soumis et de fatalistes. Dieu, le Créateur Universel est là pour tout le monde, mais, IL est beaucoup plus proche de ceux qui osent, qui bougent et qui se rebellent contre leur situation de misère. Aujourd’hui, plus que jamais, j’ai encore la ferme conviction que seul le rassemblement de tous les Maliens peut nous permettre de faire face aux défis de développement de notre pays, notamment les défis sécuritaires auxquels notre pays est confronté. Alors, c’est à ce prix seulement que nous pourrons bâtir, pour les générations futures, un Mali plus stable et plus prospère, un Mali qui comptera dans le concert des nations d’honneur.

La démocratie ne consiste pas à permettre épisodiquement au peuple de mettre son bulletin de vote dans une urne, à déléguer ses pouvoirs à un ou plusieurs élus, puis à se désintéresser de la gestion de la cité, à s’abstenir de tout débat, à se taire pendant cinq ans. Elle est action continuelle du citoyen non seulement sur les affaires de l’Etat, mais sur celles de sa région, de sa commune, de son association, de sa profession. Si cette présence vigilante ne se fait pas sentir, les gouvernants, les fonctionnaires, les élus, en butte aux pressions de toute sorte de groupes, abandonnés à leurs propres faiblesses, cèdent très vite, soit aux tentations de l’arbitraire, soit à la routine ou aux droits acquis… La démocratie n’est donc efficace que si elle existe partout et en tout temps.

Yaya SANGARE


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here