Rentrée politique de la CODEM à Garalo: Les militants de la diaspora engagés dans le développement local

176

« Les militants de la CODEM de la diaspora engagés dans le développement local de Garalo. Comptons d’abord sur nos propres forces. » tel était le thème de la rentrée politique du parti de la Convergence pour le développement du Mali (CODEM), le jeudi 25 Août 2016, à Garalo dans le cercle de Bougouni. A cette occasion, la délégation de la CODEM a assisté à l’inauguration de deux points construits à Bougoula et à Banko dans la Commune de Garalo par l’Association Benkadi d’un ressortissant de la localité de la diaspora vivant aux Etats-Unis du nom de Abdourahamane Sow. C’était sous la présidence du vice-président de la CODEM, Souleymane Makamba Doumbia.

L’événement s’est déroulé en présence des autorités administratives et communales de Bougouni notamment, le président conseil de cercle, Sidiki Sidibé, du préfet adjoint de Bougouni, Dieudonné Sagara, du Maire de Bougouni, Yaya Togola, du Maire de Garalo, Souleymane Samaké et son adjoint, Salif Sangaré. Dans son adresse, le vice-président du parti de quenouille, Souleymane Makamba Doumbia, a tout d’abord rappelé que la présente rentrée politique du parti à coïncider avec l’inauguration de ces deux ponts à Bougoula et à Banko reliant les différentes Communes du sud du cercle de Bougouni.

A ce titre, il a félicité le président de l’Association Benkadi, Abdourahamane Sow pour le financement de la construction de ces infrastructures et son engagement en faveur du développement local de Garalo. Il a aussi appelé les populations de la Commune à se servir du modèle de l’Association Benkadi. Pour lui, cette œuvre de Abdourahamane Sow de l’Association Benkadi vivant aux Etats-Unis rime avec le slogan de la CODEM à savoir : « Comptons d’abord sur nos propres forces. ». De leur côté, les autorités administratives et communales ont tour à tour souligné l’importance des deux points ci-dessus cités pour le trafic dans la zone surtout pendant cette période d’hivernage où les véhicules peuvent passer trois à quatre nuits voire une semaine souvent plus avant de traverser l’écoulement des eaux de pluies dans cette partie.

Selon le préfet Adjoint de Bougouni, Dieudonné Sagara, toutes les autorités du cercle sont unanimes sur la nécessité de la construction de ladite route qui constitue la RN9 en quittant Bougouni pour les Communes de Manankoro et Garalo pour faire frontière avec la République de la Côte d’Ivoire. Pour sa part, le Maire de Garalo, Salif Sangaré a expliqué que 7 Communes inter-collectives sont intimement liées par cette route RN9 dont Tiémala, Banimonotié, Sibirila, Garalo, Siradjè Tiémala, Dinfina.

Moussa Dagnoko

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here